​Élections municipales - Taux de participation en légère hausse

À Montréal, la participation était en légère hausse plus tôt aujourd'hui.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir À Montréal, la participation était en légère hausse plus tôt aujourd'hui.

Est-ce que les Montréalais seront plus nombreux à répondre présents à l’invitation d’aller voter pour leurs élus en ce 3 novembre ? Les premiers chiffres sur le taux de participation semblent indiquer que oui, mais la hausse n’atteint que quelques points de pourcentage.

À 17 h, le président d’Élection de Montréal a annoncé que 34,43 % des Montréalais avaient exercé leur droit de vote. Il s’agissait d’une légère hausse par rapport à 2009.

Reste à voir si la tendance à la hausse se maintiendra jusqu’à la fermeture des bureaux de vote, à 20h. En 2009, 39,4 % des Montréalais sont passés par l’isoloir, contre 35 % en 2005. Ce taux frôlait les 50 % en 2001.

À Laval, le taux de participation a atteint 35,7 % lors du dernier scrutin, alors qu’à peine un électeur sur trois (31%) a voté en 2005. Du côté de Québec, 48,4 % des citoyens en âge de voter ont posé le geste à la dernière élection.

En 2009, à peine 40 % des électeurs ont exercé leur droit de vote dans les principales villes de la province. Globalement, 45 % des Québécois ont voté au municipal en 2009, un taux similaire à 2005.

Cette année, plus de candidats, mais moins de partis politiques qu’en 2009 cherchent à obtenir le vote des électeurs en vue des élections générales du 3 novembre prochain dans les municipalités où résident plus de 5000 personnes. 

C’est ce qui ressort d’un bilan produit par le Directeur général des élections du Québec (DGE) au terme de la période de mise en candidatures, le 4 octobre dernier. Les candidatures féminines représentent moins de 30 % de l’ensemble des candidatures, dans les 184 municipalités faisant l’objet du portrait présenté par le DGE. On note également qu’une majorité de candidates et de candidats ont plus de 50 ans.