Élections municipales - Projet Montréal ne craint pas la «vague» Mélanie Joly

Questionné à savoir s'il craignait une «vague» en faveur de la candidate Mélanie Joly, Richard Bergeron n'a pas hésité: «En fait, nous anticipons une vague, mais en faveur de Projet Montréal.»
Photo: - Archives Le Devoir Questionné à savoir s'il craignait une «vague» en faveur de la candidate Mélanie Joly, Richard Bergeron n'a pas hésité: «En fait, nous anticipons une vague, mais en faveur de Projet Montréal.»

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, juge «anormal» que seulement deux sondages publics aient permis de prendre le pouls des Montréalais au cours de la campagne électorale qui s'achève. Il se dit néanmoins persuadé que la vague qui frappera Montréal demain sera celle de son parti, et non celui de Mélanie Joly.

M. Bergeron estime que la véritable campagne a débuté après la publication le 15 octobre du sondage CROP-Radio-Canada plaçant Denis Coderre largement en tête, suivi de Mélanie Joly. «Malheureusement, il y a eu zéro sondage durant la vraie campagne électorale», s'est désolé le chef de Projet Montréal.

Il est néanmoins confiant de l'emporter lors de l'élection de demain, le seul «vrai sondage», s'est-il plu à rappeler.

Questionné à savoir s'il craignait une «vague» en faveur de la candidate Mélanie Joly, M. Bergeron n'a pas hésité. «En fait, nous anticipons une vague, mais en faveur de Projet Montréal.»

Lorsqu'ils seront dans l'isoloir, M. Bergeron souhaite que les Montréalais gardent en tête le «grand enjeu» de l'intégrité. «Assurons-nous de mettre les douze dernières années, ce passage triste de l'histoire de Montréal, une fois pour toutes derrière nous.»

Deux legs pour Montréal

En point de presse samedi matin, Projet Montréal a rappelé l'importance qu'accorde le parti aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal en 2017.

Le chef Richard Bergeron souhaite laisser deux legs pour Montréal à cette occasion : 15 km de tramway et son projet d'entrée maritime du Saint-Laurent. Il compare ces deux projets à ceux qui ont marqué le 325e de la métropole, comme la construction du métro de Montréal.



 

À voir en vidéo