Élections municipales - Lisée et Bergeron ont discuté de tramway

Le ministre responsable de la Métropole, Jean-François Lisée, a entrepris de rencontrer les principaux candidats à la mairie de Montréal pour connaître leurs priorités. Il a ainsi discuté lundi avec le chef de Projet Montréal, mais n’a pas voulu se prononcer sur le réseau de tramway que souhaiterait réaliser Richard Bergeron.

 

« Lorsqu’une nouvelle administration sera élue, le gouvernement du Québec sera au rendez-vous pour être à l’écoute des changements proposés », a expliqué M. Lisée au terme de l’entretien d’une quarantaine de minutes qu’il a eu avec M. Bergeron.

 

D’ici une dizaine de jours, M. Lisée rencontrera Marcel Côté et Denis Coderre, et il est « probable » qu’il s’entretiendra aussi avec Mélanie Joly.

 

Plusieurs dossiers, dont le budget de la Ville et les familles, étaient au menu des discussions entre MM Bergeron et Lisée. « On a parlé de certains projets plus particuliers, comme le tramway qui se ferait simultanément au prolongement du métro, a indiqué Richard Bergeron. Et je souhaiterais qu’on les inaugure tous les deux en même temps en cette fameuse année 2017. »

 

M. Lisée est demeuré prudent au sujet du tramway. « Le tramway est porté avec beaucoup d’éloquence par Projet Montréal, a-t-il dit. Je ne fais aucun commentaire. Je laisse les Montréalais décider du candidat qui sera choisi. Selon ce candidat, on discutera de la réalisation de ses projets. »

 

Projet contesté

 

Au cours des derniers jours, les adversaires de M. Bergeron ne se sont pas gênés pour critiquer son projet de tramway jugé trop coûteux. La codirectrice de Coalition Montréal, Louise Harel, a d’ailleurs cité une récente étude de l’Institute for Transportation and Development Policy (ITDP) révélant que le service rapide par bus (SRB), moins coûteux que le tramway, génère des retombées plus intéressantes là où il s’implante.

 

L’ITDP a comparé 21 projets de SRB et de tramway dans 13 villes américaines. Il relève notamment que chaque dollar investi dans le SRB de Cleveland a rapporté des investissements de 114,54 millions de dollars contre 3,74 millions pour le tramway de Portland, en Oregon.

 

Richard Bergeron a rejeté ces conclusions qui font abstraction des études réalisées en Europe et des 125 villes du monde qui ont choisi cette option. Selon lui, le tramway, en plus d’être un moyen de transport efficace et attrayant, est un outil de revitalisation urbaine beaucoup plus intéressant que le SRB.

À voir en vidéo