Les candidats en bref

Mélanie Joly
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Mélanie Joly
La course à la mairie de Montréal compte cette année une dizaine de candidats. Voici une liste de candidats inscrits ou se disant officiellement dans la course, tous n’étant pas sur la liste du DGEQ (comme Michel Bédard et Kofi Sonopkon).

Mélanie Joly
Origine : Laval, Québec
Âge : 34 ans
Sur Twitter : @melaniejoly
Bio : Chef du parti Le Vrai changement pour Montréal - Groupe Mélanie Joly, l’avocate a notamment cofondé en 2008 Génération d’idées, un groupe de réflexion sur les enjeux d’affaires publiques composé de jeunes de 20 à 35 ans.

Irois Léger
Origine : Caraquet, Nouveau-Brunswick
Âge : 45 ans
Sur Twitter : @IroisLeger
Bio : Ancien journaliste, premier candidat acadien à se lancer dans la course à la mairie de Montréal, il demeure dans la métropole depuis 1997 où il dirige entre autres depuis neuf ans une webtélé, Montreal.tv.

Michel Brûlé
Origine : Saint-Jérôme, Québec
Âge : 49 ans
Sur Twitter : @M_Brule
Bio : Chef du parti Intégrité Montréal, il se décrit comme « un homme d’affaires prospère » qui a des idées de gauche. Il fonde en 1993 les Éditions des Intouchables.

Clément Sauriol
Origine : Montréal, Québec
Âge : 67 ans
Bio : Professionnel couteau suisse, il se décrit comme ayant beaucoup d’expériences dans différents domaines (« mon CV sur 40 ans tiendrait sur 50 pages au moins »), de l’électronique à la traduction en passant par le journalisme, le syndicalisme et la construction. Il travaille présentement pour un organisme à but non-lucratif, la Corporation des premières assises mondiales sur la condition humaine Rallye 2000.

Kofi Sonokpon
Origine : Kpalime, Togo
Âge : 41 ans
Sur Twitter : @KofiSonokpon
Bio : Expert en aéronautique, conférencier bilingue, auteur, il s’engage dans la lutte contre le décrochage scolaire. Il veut faire de Montréal « La Perle des Amériques ».

Hossain Monir
Bio : Chef du Parti ethnique de Montréal depuis 2009.

Michel Bédard
Origine : Montréal, Québec
Âge : 59 ans
Bio : Ancien chef du Parti Éléphant blanc de Montréal et il a aussi été membre jusqu’en 1987 du défunt Rassemblement des citoyens de Montréal. Il a obtenu 1,26 % des voix lors des élections de 2009 à la tête de Fierté Montréal.