Le métro sera prolongé vers l’est

Le réseau de métro est composé de 68 stations réparties sur quatre lignes.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le réseau de métro est composé de 68 stations réparties sur quatre lignes.

Québec annoncera vendredi matin qu’il va de l’avant avec le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal vers l’est.

 

Quatre ministres participeront à cette annonce, soit Sylvain Gaudreault, ministre des Transports, Jean-François Lisée, ministre responsable de la région de Montréal, Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, et Nicole Léger, ministre de la Famille. Ils seront accompagnés du président-directeur général de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), Nicolas Girard, ainsi que du maire Laurent Blanchard.

 

Le Parti québécois a fait du prolongement de la ligne bleue sa priorité électorale en matière de transport en commun lors de la dernière campagne électorale. Selon les prévisions avancées présentement, la ligne bleue serait dans un premier temps prolongée jusqu’à Pie-IX, puis jusqu’à Anjou d’ici 2020.

 

Longue attente

 

Deux sources gouvernementales ont confirmé au Devoir jeudi que l’annonce ira dans le sens de l’engagement électoral pris l’an dernier.

 

L’annonce coïncidera avec le début de la campagne électorale municipale et la journée En ville sans ma voiture.

 

Attendu depuis 30 ans, le prolongement de la ligne bleue sur une distance de 6,6 kilomètres est évalué à 940 millions de dollars et prévoit l’ajout de cinq stations jusqu’à Anjou.

 

Lors de la campagne électorale de 2012, la chef péquiste Pauline Marois avait évoqué la possibilité de réduire les investissements dans le transport routier pour financer le projet d’extension du métro.

 

Au printemps dernier, l’AMT a remis à Québec une proposition détaillée des prolongements des lignes bleue (est de Montréal), orange (Laval) et jaune (Longueuil) pour lesquelles des études préliminaires ont été réalisées, en précisant quel projet devait être privilégié.

 

Des milliards

 

Le pdg de l’Agence, Nicolas Girard, a par la suite déclaré que les échéanciers seraient allongés. Il avait alors affirmé que les prolongements envisagés ne seraient pas complétés en 2025, mais plutôt vers 2040. « Nous, on pense qu’il faut plus recadrer ça sur une période de 25, 30 ans parce qu’on n’a pas les ressources financières, techniques et humaines pour faire ça sur une période de 10 ans », avait-il indiqué à Radio-Canada en juin.

 

Lorsque, en 2009, l’ex-premier ministre Jean Charest avait annoncé la création d’un bureau de projet pour le prolongement des trois lignes de métro. Il avait fait valoir que la facture totalisant environ trois milliards de dollars serait assumée en totalité par le gouvernement. « On est en train de financer ça à même nos programmes d’infrastructures, qui sont de l’ordre de 42 milliards de dollars pour cinq ans », avait alors dit M. Charest.

 

Sur la scène municipale, les candidats à la mairie de Montréal sont unanimes. L’Équipe Denis Coderre a dit vouloir prioriser le prolongement de la ligne bleue vers Anjou et de la ligne orange dans Saint-Laurent, mais à condition que l’entretien du réseau actuel soit assuré. La volonté de « soutenir prioritairement le prolongement de la ligne bleue vers Anjou » apparaît également dans la plateforme électorale de la Coalition Montréal de Marcel Côté. Projet Montréal propose quant à lui quatre prolongements, en commençant par la ligne bleue. La candidate Mélanie Joly juge les prolongements du métro trop coûteux, mais fait exception pour la ligne bleue.

10 commentaires
  • Peter Klaus - Abonné 20 septembre 2013 04 h 11

    prolongement du métro

    Comment cela se fait que le métro connaît si peu de priorité à Montréal?
    Le prolongement vers Laval a duré 20 ans au moins.
    Certaines grandes villes des USA sont même revenues au tram!

    à quand un prolongement du métro jusqu'à l'aéroport P.E.Trudeau?

    Ou craignez-vous le lobby des taxis?

    • Michael Pratte - Abonné 20 septembre 2013 09 h 11

      L'aéroport P.E.Trudeau?
      Vous parlez de Dorval ou de Mirabel?

  • Guillaume L'altermontréaliste Blouin-Beaudoin - Inscrit 20 septembre 2013 07 h 15

    pourquoi une extension avec quasi le même trajet que le train de l'Est?

    Il faut une extension du métro : les besoins sont importants, particulièrement sur la orange qui est hyper engorgée le matin (attendez voir avec le train de l'est au métro Sauvé...). Les budgets pour ce genre de projet sont importants, il faut s'assurer de résoudre le mieux aux besoins de l'est.

    Là, la main gauche sait pas ce que la main droite est en train de compléter... Ce projet de faire un métro au trajet parallèle à celui du train de l'est, qui va desservir Anjou, ne m'apparaît pas la meilleure idée : le tunnel existant de la ligne bleue est déjà creusé jusque 17e avenue et Métropolitain, un peu au nord il y a une carrière qui empêche le passage piétonnier entre St-Michel et Pie-IX, et plus au nord, il y a la future gare Pie-IX du train de l'est.

    Plus de fréquence du train de l'est et une ligne bleue étendue vers le nord au travers de la carrière, avec des stations qui feraient la passerelle par dessus, qui rejoindrait le train de l'est à Pie-IX et H-Bourassa, m'apparaît tellement moins coûteux (en tube au travers la carrière au lieu d'excaver) et plus efficace.

  • Mireille Langevin - Inscrite 20 septembre 2013 08 h 55

    et les rues ?

    Il me semble qu'une priorité serait de réasphalter toutes les rues de Montréal qui subissent des moitiés de « repatchage»année après année . Même ce travail est mal fait , chaque trou est rebouché à la va-comme-je-te-pousse. Une honte pour Montréal.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 21 septembre 2013 06 h 30

      Les rues ? Les rues c'est Montréal qui doit s'en occuper ! Pas Québec.

  • Sylvain Auclair - Abonné 20 septembre 2013 09 h 40

    Et la ligne orange?

    La ligne 2 est déjà surchargée, et la ligne 5 ne correspond qu'avec elle! À moins que tous ces Angevins aillent à l'Université de Montréal, on se demande bien comment ils vont terminer leur trajet.

  • simon villeneuve - Inscrit 20 septembre 2013 10 h 39

    enfin !

    Beau projet mais seulement Pie-IX ( 1 station de metro supplementaire de ST-Michel a Pie-IX), ca manque d'ambition.

    - M. Klaus "à quand un prolongement du métro jusqu'à l'aéroport P.E.Trudeau?".
    La ligne d'autobus 747 fait deja un excellent travail a faible cout d'exploitation pour l'instant a mon avis.

    - Mme Langevin "Il me semble qu'une priorité serait de réasphalter toutes les rues de Montréal qui subissent des moitiés de « repatchage»année après année".
    Moins de voitures sur les routes grace au metro, plus facile et durable l'entretien de nos routes.

    S.Villeneuve

    • Mario Gauthier - Inscrit 20 septembre 2013 13 h 14

      Ben, pour arriver à cette belle utopie, il ne faudrait pas penser qu'à petite échelle.

      Quand M. Klaus écrit " à quand un prolongement du métro jusqu'à l'aéroport P.E.Trudeau?" et que vous lui répondez que "La ligne d'autobus 747 fait deja un excellent travail a faible cout d'exploitation pour l'instant a mon avis", On voit tout de suite que vous ne fréquentez pas cette zone nine considérez la question du transport en commun comme étant un problème global.

      Non seulement les infrastructures actuelles sont-elles presque totalement inefficaces, mais penser "autobus" et "métro ne réduira en rien l'engorgement (qui, je crois ne fait que commencer, des routes déservant l'ouest de l'île (20, autoroute métropolitaine, etc...).

      J'ai bien écrit "des routes", je vous prie de le notez...Ce qui sous-entend que RIEN n'est fait pour atténuer des engorgements (je ne dis pas qu'il n'y en a pas ailleurs...) qui, à très court termes seront invivables. Turcot, notamment, tombe en ruine et pour se rendre dans de petites villes comme Lachine, Dorval, Pointe-Claire, etc, il faut une détermination peu commune.

      Vous rétorquerez qu'il y a le train de banlieue...Ben justement, il y en a un: faite-en l'expérience. ça vaut le coup!

      Tout ceci pour dire que comme toute métropole qui se respecte, Montréal devrait réfléchir à toutes les possibilités que permettent les infrastructures déjà en place.

      Alors: C'est bien beau, le métro et l'autobus, mais personnellement je pense que les tramways, les trains de banlieue, ect. font AUSSI partie de la solution.

      Et puis, depuis longtemps, je m'interroge sur un point, à savoir: pourquoi cette obsession pour l'est? Plus de propects de potentielle spéculiation immobilière (il y a de la place dans ces coins)?

      Alors, enfin quoi?

      Rien. On creusera un métro et probablement qu'avec cette somme on pourrait améliorer un tas d'autres moyens déjà existants.

      Ce qui ne sera pas fait.

      Comme toujours.