L'ancien maire Applebaum obtient la permission de quitter le pays

Michael Applebaum a obtenu la permission de prendre des vacances à l'extérieur du pays même s'il fait face à plusieurs chefs d'accusation. L'ancien maire par intérim de Montréal a récupéré son passeport la semaine dernière en vue d'un voyage d'une durée de 10 jours qui était prévu bien avant son arrestation, a indiqué jeudi l'un de ses avocats.

Les procureurs de la Couronne et les avocats de la défense sont convaincus qu'il rentrera au pays pour faire face aux accusations qui pèsent contre lui.
 
L'un des deux avocats qui représentent Michael Applebaum, Conrad Lord, a dit ignorer vers quelle destination s'envolera son client la semaine prochaine, mais il a néanmoins précisé qu'il ne s'agissait pas d'un voyage d'affaires.
 
Les rumeurs circulant à l'effet que l'ancien maire ait l'intention de se « sauver » aux Bahamas sont non fondées, a par ailleurs ajouté Me Lord.
 
Michael Applebaum fait face à 14 accusations pour fraude, complot, abus de confiance et actes de corruption dans les affaires municipales. Il a démissionné de son poste de maire intérimaire un jour après son arrestation par l'Unité permanente anticorruption (UPAC).
 
Les avocats se penchent actuellement sur une demande émanant des médias, qui souhaitent consulter des mandats de perquisition qui sont actuellement sous scellés. Ils avaient de la difficulté à trouver un juge pour entendre la cause jeudi.

À voir en vidéo