La chaleur des feux de forêt paralyse des lignes de transport d'Hydro-Québec

La panne a causé un arrêt de service d'une trentaine de minutes, vers 16h40, dans le métro de Montréal.
Photo: - Archives Le Devoir La panne a causé un arrêt de service d'une trentaine de minutes, vers 16h40, dans le métro de Montréal.

La chaleur intense provoquée par les feux de forêt qui sévissent dans le Nord du Québec a entraîné des pannes chez certains grands clients industriels d'Hydro-Québec, mercredi.

Les mécanismes de protection des lignes de transport se sont déclenchés en raison de la chaleur, a indiqué en entrevue un porte-parole de la société d'État, Patrice Lavoie.
 
Ce dernier a ajouté qu'un peu moins de 2000 clients étaient touchés à travers le Québec, dont la Société de transport de Montréal (STM) et la tour de la Bourse à Montréal, qui ont été privées de courant.
 
La panne a causé un arrêt de service d'une trentaine de minutes, vers 16h40, dans le métro de Montréal. Plusieurs stations du réseau ont été plongées dans le noir.
 
M. Lavoie a affirmé qu'on lui avait signalé que le parc d'attractions La Ronde, sur l'île Sainte-Hélène, avait également été privé d'électricité.
 
Le porte-parole d'Hydro-Québec a expliqué que les équipes de la société d'État s'affairaient à réalimenter les lignes de transport et que le tout pouvait se faire à distance puisqu'il n'y avait pas de bris.
 
Vers 18h30, des 1873 clients privés de courant, 1028 se trouvaient dans le Nord du Québec, 547 à Montréal, 118 à Laval et 55 dans la région de la Capitale-Nationale, a précisé Patrice Lavoie.

À voir en vidéo