Montréal – Philippe Schnobb se joint à l'équipe de Denis Coderre

Philippe Schnobb est à l'emploi de Radio-Canada depuis 27 ans. Le journaliste devrait pouvoir obtenir un congé sans solde de son employeur afin de mener sa campagne électorale.
Photo: Annik MH de Carufel - Le Devoir Philippe Schnobb est à l'emploi de Radio-Canada depuis 27 ans. Le journaliste devrait pouvoir obtenir un congé sans solde de son employeur afin de mener sa campagne électorale.

Journaliste à Radio-Canada depuis 27 ans, Philippe Schnobb se lance dans l’arène municipale, a appris Le Devoir. M. Schnobb a été recruté par Denis Coderre et tentera de se faire élire lors des élections municipales du 3 novembre prochain.

M. Schnobb a confirmé au Devoir qu’il serait candidat, mais il n’a pas voulu dire s’il briguerait un poste de conseiller ou de maire d’arrondissement. Mais ce ne sera pas dans le Plateau Mont-Royal, même si c’est l’arrondissement où il habite.

Affecté à la couverture des affaires municipales de 1997 à 2002, M. Schnobb avait publié un livre sur les fusions municipales, Faire-part pour mariages forcés, publié chez Lanctôt en 2001. Animateur et chroniqueur, Philippe Schnobb occupe depuis septembre 2011 les fonctions de journaliste aux réseaux sociaux. Il est toutefois en vacances depuis trois semaines, ce qui lui a permis de poursuivre sa réflexion sur son changement de carrière.

« Ça me trotte dans la tête depuis un bout de temps, mais pas de façon partisane », a-t-il expliqué en soulignant l’intérêt qu’il avait développé pour les affaires municipales.

M. Schnobb anime ce mercredi deux panels de discussion dans le cadre du 15e Forum international sur le Web et l’Internet sur le thème des villes et territoires intelligents qui se déroule à la Société des arts technologiques (SAT). Le candidat à la mairie, Denis Coderre était d’ailleurs présent ce matin puisqu’il prononçait le discours d’ouverture du Forum.

Le journaliste a indiqué au Devoir avoir pris l’engagement de participer à cet événement il y a plusieurs mois et qu’il ignorait jusqu’à tout récemment que Denis Coderre y prendrait part.

Le journaliste devrait pouvoir obtenir un congé sans solde de son employeur afin de mener sa campagne électorale. Advenant une défaite le 3 novembre, il pourrait être réintégré à son poste à Radio-Canada, mais ne pourrait pas être en ondes, a-t-il précisé.

À voir en vidéo