Alerte au bilinguisme à Montréal

Un groupe de pression compte talonner les candidats à la mairie pour leur demander de faire de Montréal une véritable métropole française. Le Mouvement Montréal français (MMF) soutient que la Ville doit dépoussiérer sa politique linguistique pour mettre un frein au « bilinguisme institutionnel » qui se met en place à Montréal. Mario Beaulieu, président du MMF, dit appuyer le bilinguisme individuel. Il affirme cependant que le visage de plus en plus bilingue de Montréal menace la pérennité du français dans l’île. M. Beaulieu soutient qu’un nombre croissant de services municipaux, dont le numéro *311, le Bixi et plusieurs bibliothèques d’arrondissement, mettent de l’avant l’anglais, ce qui nuit à l’intégration des immigrants. « René Lévesque disait que toutes les fois que l’affichage institutionnel est bilingue, on transmet le message aux nouveaux arrivants qu’ils n’ont pas besoin d’apprendre le français », dit Mario Beaulieu.

À voir en vidéo