Mosaïcultures à Montréal - Accès au Jardin botanique: la grogne citoyenne fait reculer les élus

Une mosaïque inspirée par le court-métrage de Frédéric Back L’homme qui plantait des arbres, qui pourra être admirée lors de l’exposition Mosaïcultures.
Photo: Mosaïcultures Internationales Une mosaïque inspirée par le court-métrage de Frédéric Back L’homme qui plantait des arbres, qui pourra être admirée lors de l’exposition Mosaïcultures.

Les Montréalais qui craignaient ne pas avoir accès au Jardin botanique cet été à cause de la présentation des Mosaïcultures peuvent souffler. Leur mécontentement a été entendu et les élus planchent maintenant sur une solution pour assurer une meilleure cohabitation entre les habitués du site et les touristes.


Mosaïcultures, qui présentera des oeuvres végétales de 40 villes dans le monde du 22 juin au 28 septembre prochain, bouscule les habitudes. Ces dernières années, les résidants de Montréal pouvaient avoir un accès illimité aux terrains extérieurs du Jardin botanique en se procurant la carte Accès Montréal, au coût de 8 $. Avec la venue de l’exposition, on leur a annoncé qu’ils devraient toutefois acquitter un droit d’entrée d’environ 15 $ pour deux visites. Ceux qui n’ont pas cette carte devront pour leur part payer 25 $.


Pour justifier la fin de ce privilège, le Jardin botanique a invoqué la « nature exceptionnelle de l’événement ». Mais cette décision, rendue publique le mois dernier, a soulevé l’ire de nombreux citoyens qui ont fait connaître leur frustration dans les réseaux sociaux, par des lettres dans les journaux et par le lancement d’une pétition en ligne.


« Le Jardin botanique est-il à se privatiser ? Les Montréalais désirant simplement y marcher ou faire leur jogging, relaxer dans les espaces extérieurs et ne souhaitant pas aller dans les serres ou expositions ne pourront tout simplement plus le faire, peut-on lire dans le texte de la pétition. Il est aberrant que les jardins extérieurs du Jardin botanique ne profitent maintenant qu’à ceux qui ont de l’argent ! », dit-on encore.

 

Les élus refont leurs devoirs


Le directeur général d’Espace pour la vie, regroupant le Jardin botanique, le Biodôme, l’Insectarium et le Planétarium, admet que l’impact des nouveaux tarifs sur les citoyens qui fréquentent souvent les lieux a peut-être été sous-évalué.


Il souhaite donc rectifier le tir. « On n’a pas vu une exposition de cette ampleur-là, avec cet impact-là, depuis tellement longtemps. On ne veut surtout pas que ça ait pour effet d’éloigner l’humain de la nature, explique Charles-Mathieu Brunelle. C’est extraordinaire, ce qui va se passer ici. Il faut que tout le monde en bénéficie. »


Les élus de la Ville se pencheront sur la question au cours des prochaines semaines, a confirmé au Devoir l’attachée politique du conseiller municipal Michel Bissonnet, responsable d’Espace pour la vie au comité exécutif. Le prix d’entrée au Jardin botanique pour les détenteurs de la carte Accès Montréal devrait être revu à la baisse. Quand cette décision sera-t-elle prise ? « Rapidement », s’est contenté de dire M. Brunelle, précisant que les élus étaient d’accord pour améliorer l’accès au site.


L’exposition Mosaïcultures, qui en est à sa 5e édition, est de retour à Montréal après 10 ans d’absence. Sous le thème Terre d’espérance, on pourra notamment voir une mosaïque inspirée par le court-métrage de Frédéric Back L’homme qui plantait des arbres. Les organisateurs s’attendent à accueillir quelque 800 000 visiteurs lors de l’événement.

11 commentaires
  • Franklin Bernard - Inscrit 16 mai 2013 07 h 37

    Montréal me fait honte

    Il est honteux de vouloir faire payer les citoyens pour profiter de leurs espaces verts, qu'ils paient par ailleurs par leurs taxes et impôts.

    Quoi, maintenant? Payer pour franchir le moindre parc? Pour marcher sur les trottoirs? Pour s'asseoir sur un banc public?

    Les dix ans d'Union Montréal, avec leur cortège de mépris des citoyens et de gestion stupide, ne sont pas encore terminés

  • Francois Cossette - Inscrit 16 mai 2013 09 h 16

    Encore des chialleux !!!!

    Ils n'ont qu'a faire comme nous, pour une somme modique on peut devenir un ami du jardin, ce qui donne droit a toutes les activités intérieures et extérieures gratuitement. Pour cet été on nous a demandé un montant forfaitaire pour accès illimité au mosaiculture. Je trouve que c'est une excellente solution. De plus faire partie des amis du jardin c'est participer a une bonne cause, faire du bénévolat, rencontrer des gens et bien plus.

    A M. Bernard sachez qu'il y a déja et depuis fort longtemps des activités payantes au jardin botanique comme les lanternes chinoises a l'automne et a ce jour on avait jamais entendu de haut cris. Mais il y aura toujours des chialleux sur tout et rien, du monde qui veulent toujours avoir tout gratuitement en oubliant qu'il y a quelqu'un quelques parts qui doit payer le 'Gratuitement'.

    • France Marcotte - Abonnée 16 mai 2013 12 h 45

      Les Montréalais paient déjà par leurs taxes ce jardin, tous les Québécois sans doute aussi.

      Un jardin, par définition, est ouvert à ceux qui spontanément éprouvent le désir d'y entrer, ami fidèle ou non.

      Ce jardin ne vous a donc rien appris d'essentiel?

    • France Marcotte - Abonnée 16 mai 2013 13 h 33

      On parle bien ici d'un jardin public qui nous appartient et que certains se sont approprié sans gêne, au nom d'on ne sait quoi.

    • Dominique Paquette - Inscrite 16 mai 2013 20 h 21

      Quand il y a des activités payantes, on peut choisir d'y aller ou pas, alors que dans le cas des Mosaïcultures, il faut payer, même si on ne veut pas les voir! Quelle manque de sensibilité vous démontrez envers ceux qui, comme vous sûrement, aiment la nature et en ont besoin pour mieux vivre. On dirait effectivement que vous êtes passé à côté de l'essentiel...

  • François Bélanger Boisclair - Abonné 16 mai 2013 09 h 46

    Mosaïcultures

    Je fais partie des citoyens très mécontents. La solution ne devrait pas prendre quelques semaines, mais être immédiate. L'annulation des Mosaïcultures me semble une très bonne solution.

    Cette mauvaise politique d'accès nuit aussi au détenteur de carte tel que les amis du Jardin botanique. Je n'ai pas renouvelé pour cette raison. Je trouve inacceptable que nos élus puissent faire une aussi mauvaise gestion d'un tel site. Nous devrions avoir une politique qui tend vers la gratuité d'accès au musée et aux sites culturels comme en Angleterre et non cette politique inacceptable de défiguré le site.

    Si la Chine est capable de rendre ses musées gratuits, Montréal devrait en faire de même ou, au minimum, ne pas transformer nos lieux de culture en lieu exclusivement touristique par leurs prix exagérés.

    • Francois Cossette - Inscrit 16 mai 2013 13 h 10

      L'annulation des Mosaïcultures me semble une très bonne solution.

      Vous faites vraiment peu de cas du travaille énorme fait par les gens du jardin botanique et des centaines de bénévoles pour le seul profit du MOI.
      Je vous plains!!!

  • Lise Sarrazin - Abonnée 16 mai 2013 11 h 10

    Mosaicultures

    Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire de monsieur Bernard.
    Je déplore que les espaces verts soient de moins en moins accessibles aux familles. Le coût actuel, avec la carte accès Montréal, pour la période des mosaicultures, est de 18.75$ pour un adulte, 14$ pour un étudiant, 9.50$ pour les enfants de 5 à 17 ans, 17.50$ pour les 65 ans et plus, 52.50$ pour les familles. (voir le site web de la ville de Montréal).
    La qualité de vie se dégrade à Montréal. Pourquoi payer aussi cher pour des propriétés et les taxes municipales ? Je m'interroge de plus en plus.

  • Guy-Anne Cousineau - Inscrite 16 mai 2013 16 h 06

    Mosaïcultures

    Depuis très longtemps le jardin est ouvert du lever au coucher du soleil. Avant 9h c'était gratuit...plein de gens âgés qui y vont avant qu'il fasse trop chaud...des gens qui y font leur jogging avant d'aller travailler...des gens qui le traversent en marchant pour se rendre au métro Pie IX. Après 18h c'était gratuit...plein de famille y allaient...beaucoup d'immigrants entre autres. FINI, et ce qui est le plus odieux, sans le dire, même pas une affiche quand les belles journées chaudes sont arrivées...tous se sont cognés le nez sur la barrière du boulevard Rosemont! Aussi beaucoup de questions...combien de milliards de litres d'eau seront utilisés? Un puit artésien a été creusé...y aura-t-il un impact quelconque s'il y a sécheresse, sur les terrains argileux de Montréal? les coûts? ce sont des entreprises privées qui sont là depuis l'automne, tout est bien fait dans les règles? etc....