Montréal - Chefs de rue recherchés

Le maire Michael Applebaum. La métropole entend assurer dans la rue « une offre culinaire à la hauteur de la réputation gastronomique de Montréal ».
Photo: - Le Devoir Le maire Michael Applebaum. La métropole entend assurer dans la rue « une offre culinaire à la hauteur de la réputation gastronomique de Montréal ».

Créatif, soucieux de la qualité des aliments et écoresponsable, voici quelques exigences demandées aux restaurateurs qui proposeront leurs mets dans les rues de la métropole durant la saison estivale.

S’ils sont nombreux à vouloir ouvrir une cuisine d’été, il n’y aura toutefois que quelques élus, a annoncé la Ville de Montréal mardi, en lançant un appel aux aspirants-chefs en plein air. Un comité de sept personnes, dont les membres seront dévoilés dans les prochaines semaines, aura pour tâche de choisir ceux qui pourront participer à ce projet-pilote qui se déploiera sur neuf sites au centre-ville.


Les restaurateurs seront aussi jugés sur la provenance des produits utilisés, la qualité du service, l’apparence de leur véhicule-cuisine, leur originalité et leurs connaissances en restauration. À titre d’exemple, on avertit déjà que les aliments préemballés et usinés sont exclus.

 

Une sélection « très exigeante »


Cette sélection sera « très exigeante », soutient Claude Rainville, responsable du développement économique de l’arrondissement Ville-Marie, qui rêve de voir des chefs éclatés qui feront parler d’eux obtenir une place au soleil. M. Rainville espère d’ailleurs que les restaurateurs rivaliseront d’originalité pour offrir des plats différents de ceux servis en restaurant. Les critères dévoilés visent à assurer « une offre culinaire à la hauteur de la réputation gastronomique de Montréal », précise la Ville dans un communiqué.


Les restaurateurs, qui doivent déjà avoir pignon sur rue dans la métropole pour présenter un projet, ont jusqu’au 24 mai pour déposer leur dossier de candidature. Les heureux élus auront ensuite pour tâche de gagner le coeur et surtout le ventre des Montréalais, entre le 20 juin et le 29 septembre.


Ce service de restauration extérieur sera offert de 7 h à 22 h, toute la semaine, et les cuisines mobiles changeront de lieu tous les jours afin de diversifier l’offre dans tous les secteurs de l’arrondissement.


Neuf sites ont été choisis dans l’arrondissement Ville-Marie pour accueillir la cuisine de rue. On retrouvera notamment les camions des chefs sur le Mont-Royal, dans le Vieux-Montréal et à la place du Canada.


La vente de nourriture dans la rue est interdite depuis 1947 à Montréal. Cette pratique est de retour depuis une dizaine d’années, surtout lors d’événements spéciaux.

À voir en vidéo