Québec promet un SLR sur le pont Champlain mais réclame un financement d'Ottawa

Un nouveau pont Champlain devrait remplacer l'ancien, en 2021.<br />
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Un nouveau pont Champlain devrait remplacer l'ancien, en 2021.

Québec confirme son intention d'implanter un système électrique de transport léger sur rail pour le transport collectif sur le futur pont Champlain et promet qu'il sera livré en même temps que le pont, en 2021.

Le ministre des Transports et des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, a annoncé vendredi à Montréal la mise sur pied d'un bureau de projet doté d'un budget de près de 28 millions $ qui devra notamment réaliser les études d'avant-projet, coordonner ce projet avec celui de construction du pont lui-même et préparer le dossier d'affaires.

Bien que le coût final du projet reste à déterminer, il est d'ores et déjà acquis qu'il se situera dans la fourchette de 1,5 à 2 milliards $.

Le ministre Gaudreault maintient qu'Ottawa doit participer au financement, faisant valoir que le gouvernement fédéral l'a déjà fait pour des projets similaires en Ontario et en Colombie-Britannique, notamment.

Or, le gouvernement de Stephen Harper n'a montré aucune ouverture en ce sens jusqu'ici. Le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, a déjà fait savoir que Québec n'avait qu'à puiser dans les enveloppes existantes destinées aux infrastructures.

Sylvain Gaudreault rejette cette possibilité, faisant valoir que le dernier programme annoncé par Ottawa prévoit une somme d'environ 2 milliards $ pour le Québec et qu'il serait impensable de vider cette enveloppe pour un seul projet alors que les besoins des villes en infrastructures sont immenses, notamment pour les réfections d'aqueducs et d'égouts, de routes et d'équipements sportifs et culturels.

Plusieurs maires de la Rive-Sud ainsi que celui de Montréal, Michael Applebaum, étaient présents à l'annonce, de même que les représentants du milieu des affaires. Tous ont salué cette initiative qu'ils estiment essentielle pour assurer le développement économique de la région métropolitaine.

Tant le maire Applebaum que la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, et ses vis-à-vis montérégiens, de même que le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, ont appelé Ottawa à contribuer financièrement au projet, faisant valoir que son rayonnement dépassait largement les seuls intérêts municipaux, régionaux ou provinciaux.


7 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 19 avril 2013 16 h 59

    C'est normal

    Normal que le fédéral paie. C'est bien là qu'on envoie taxes et impôts. C'est eux les propriétaires des ponts. Alors c'est à eux de payer. Tout en répondant à nos besoins.

  • philippe ouimet - Inscrit 19 avril 2013 17 h 35

    Attention possibilité d'une nouvelle histoire d'horreur

    SVP aviser le Ministre que nous avons besoin d'un ingénieur tel que le feu James Hodges 1828 - 1891 responsable de la construction du pont Victoria en opération depuis 1895 à ce jour vs nos ingénieurs d'aujourd'hui ( par politesse sans mentionner les noms ) l'histoire d'horreur la conception et de la construction du Pont Champlain en opération depuis 1967 (moins de cinquante ans ) et les millions en dépense pour le maintenir à ce jour ...... aller en appel d'offre International serait possiblement plus sage et à long terme surement moins couteux!!!!!

    • Gilles Théberge - Abonné 19 avril 2013 20 h 50

      moi je préconiserait plutôt ça monsieur Ouimet : http://www.pontdugard.fr/fr

      Il tient bon depuis le VIe (sixième) siècle...

      Qu'en pensez-vous (lol)

  • Marcel Tremblay - Inscrit 19 avril 2013 17 h 56

    pomt Champlain

    Trois gouvernement sur un même territoire, c'est trop

  • Alexandre Thibodeau - Abonné 19 avril 2013 18 h 21

    Bon, maintenant, prosternons-nous devant Ottawa, afin que le gouvernement élu par l'Ouest investisse *notre argent* selon *nos priorités*. Le fédéralisme, c'est une aberration.

  • Claude Lafontaine - Abonné 19 avril 2013 20 h 57

    Bonne initiative du ministre Gaudreault !

    Le besoin est là et cette solution peut contribuer à faciliter les transports dans la grande région de Montréal tout en réduisant notre dépendance au pétrole, les élus du Québec sont sur la même longueur d'onde, espérons que ce projet sera concrétisé.

    La nouvelle n'en dit rien, mais j'espère aussi que ce projet d'un "système électrique de transport léger sur rail" misera sur / facilitera le développement au Québec de la solution préconisée par TrensQuébec et M.Pierre Couture le père du moteur-roue, présenté à l'émission Découvertes de R.C il y a quelques semaines. Le "timing" est trop beau pour manquer le bateau... une seconde fois !

    Quant à la position de départ du gouv. Harper qui refuse de participer au financement de la partie "système de transport en commun" qui viendra se greffer au futur pont, j'espère que s'il y a vraiment deux poids deux mesures dans leur attitude face à la demande du Québec et à d'autres pour des projets équivalents déjà réalisés dans d'autres provinces, que nos politiciens fédéraux réviseront leur position et traiteront le Québec équitablement.

    Dans tous les cas, il faut se rappeler que le temps presse. Ça presse de remplacer ce pont qui est à bout de souffle. Ça presse d'orienter techniquement le projet correctement. Et ça presse que les différents paliers de gouvernement s'entendent sur la façon de le financer.

    Naïf ? Peut-être un peu, mais j'aime mieux y croire.