Tour d’horizon des arrondissements montréalais

En marge de la course à la mairie de Montréal, des batailles dans les 19 arrondissements se préparent. Plusieurs maires d’arrondissement en poste ont déjà annoncé leurs couleurs. Certains d’entre eux comptent appuyer Denis Coderre alors que d’autres entendent demeurer fidèles à leurs partis respectifs, Vision Montréal et Projet Montréal. Le Devoir propose un tour d’horizon des mairies.

Ahuntsic-Cartierville


Maire élu en 2009 : Pierre Gagnier (Projet Montréal). Siège maintenant comme indépendant.


M. Gagnier a encore la piqûre de la politique et il pourrait bien s’allier à Denis Coderre. L’arrondissement est considéré comme un terrain « prenable » pour toutes les formations.

 

Anjou


Maire élu en 2009 : Luis Miranda (Union Montréal). Siège maintenant comme indépendant.


Si la donne actuelle ne change pas, M. Miranda serait tenté de donner son appui à Denis Coderre, qu’il préfère largement à la candidature de Louise Harel ou de Richard Bergeron.


Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce


Maire élu en 2009 : Michael Applebaum (Union Montréal). Remplacé par Lionel Perez (indépendant).


Si M. Applebaum est un homme de parole, il ne briguera pas la mairie de Montréal, et tentera plutôt de reprendre son siège de maire de son arrondissement. Le seul obstacle sur sa route pourrait venir de l’UPAC, de la commission Charbonneau et de l’usure des six derniers mois à la tête d’une ville en crise.

 

Lachine


Maire élu en 2009 : Claude Dauphin (Union Montréal).


Fin renard de la politique, Claude Dauphin se laisse courtiser par l’équipe de Denis Coderre. Il pourrait se présenter comme indépendant lors du prochain scrutin et conclure une alliance avec Denis Coderre.

 

LaSalle


Mairesse élue en 2009 : Manon Barbe (Union Montréal).


L’arrondissement figure parmi les plus hostiles à la candidature de Denis Coderre. Richard Deschamps, un conseiller local, est encore le chef d’Union Montréal. Le député fédéral n’a guère convoité les 32 élus restants de la formation sur le déclin.

 

L’Île-Bizard—Sainte-Geneviève


Maire élu en 2009 : Richard Bélanger (Union Montréal). Siège maintenant comme indépendant.


Denis Coderre ne connaît aucun appui dans cet arrondissement où les élus ont tous quitté Union Montréal en bloc l’automne dernier.


Mercier—Hochelaga-Maisonneuve


Maire élu en 2009 : Réal Ménard (Vision Montréal).


Fidèle allié de Louise Harel, l’ancien bloquiste compte briguer à nouveau la mairie de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve avec Vision Montréal.

 

Montréal-Nord


Maire élu en 2009 : Gilles Deguire (Union Montréal). Siège maintenant comme indépendant.


Gilles Deguire a d’ores et déjà indiqué qu’il fera le saut avec son bon ami Denis Coderre lorsqu’il annoncera sa candidature.

 

Outremont


Mairesse élue en 2009 : Marie Cinq-Mars (Union Montréal). Siège maintenant comme indépendante.


Jusqu’à maintenant discrète sur ses intentions, Marie Cinq-Mars a quitté Union Montréal en décembre dernier en dénonçant la centralisation des services municipaux qui menace l’autonomie de son arrondissement.

 

Pierrefonds-Roxboro


Mairesse élue en 2009 : Monique Worth (Union Montréal).


Toujours membre d’Union Montréal, Monique Worth affirme ne pas avoir pris de décision quant à son avenir. « Je suis encore en réflexion », a-t-elle dit.

 

Le Plateau-Mont-Royal


Maire élu en 2009 : Luc Ferrandez (Projet Montréal). Le Plateau est l’un des châteaux forts de Projet Montréal. L’insatisfaction des commerçants et des automobilistes à l’égard des politiques du maire Ferrandez pourrait cependant ouvrir la porte à un candidat progressiste.


Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles


Maire élu en 2009 : Joe Magri. Remplacé par Chantal Rouleau (Vision Montréal).


Devenue mairesse lors d’une élection partielle en 2010, Chantal Rouleau a gagné en notoriété au cours des dernières années après avoir dénoncé la corruption et la collusion dans le monde municipal. Elle compte briguer un autre mandat avec Vision Montréal.

 

Rosemont—La Petite-Patrie


Maire élu en 2009 : François Croteau (Vision Montréal). Siège maintenant pour Projet Montréal.


Le maire Croteau est bien en selle dans cet arrondissement, qui connaît d’importantes transformations démographiques de nature à consolider les bases de Projet Montréal.

 

Saint-Laurent


Maire élu en 2009 : Alan DeSousa (Union Montréal).


M. DeSousa reste fidèle à Union Montréal, pour le moment. On le dit allergique à la candidature de Denis Coderre et très actif dans les efforts pour lui trouver un adversaire de calibre.

 

Saint-Léonard


Maire élu en 2009 : Michel Bissonnet (Union Montréal).


Fidèle partisan de l’ex-premier ministre Jean Charest, Michel Bissonnet a encore de l’intérêt pour la politique municipale, mais certainement pas avec Denis Coderre.


Sud-Ouest


Maire élu en 2009 : Benoit Dorais (Vision Montréal).


Benoit Dorais a accédé au comité exécutif lors de l’instauration d’une administration de coalition à l’Hôtel de Ville. Il n’est pas acquis qu’il sera aux côtés de Louise Harel en novembre.

 

Verdun


Maire élu en 2009 : Claude Trudel (Union Montréal) s’est retiré de la vie politique en décembre dernier. Remplacé par Ginette Marotte (indépendante).


Ginette Marotte, qui assume l’intérim jusqu’aux prochaines élections, ignore si elle sera candidate aux prochaines élections. Si elle sollicite un autre mandat, ce ne sera pas avec un parti ni pour la mairie de Verdun, dit-elle.

 

Villeray —Saint-Michel—Parc-Extension


Mairesse élue en 2009 : Anie Samson (Vision Montréal). Siège comme indépendante.


Mme Samson ne cache pas son appui à Denis Coderre. Des conseillers tels que Frantz Benjamin et Mary Deros pourraient la supporter. Elsie Lefebvre, figure en vue de Vision Montréal, est pour l’instant la seule qui a le potentiel de lui ravir la mairie.


Ville-Marie


Maire élu d’office en 2009 : Gérald Tremblay (Union Montréal). Remplacé par Michael Applebaum.


Le candidat élu à la mairie de Montréal siégera d’office comme maire de l’arrondissement qui englobe le centre-ville et le centre des affaires.

À voir en vidéo