Pont Champlain - Montréal dévoile ses «principes directeurs»

Le responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Le responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal, Réal Ménard

Montréal prie le gouvernement fédéral d’inscrire le péage, qui pourrait s’appliquer à son nouveau pont Champlain, dans une vision d’ensemble.

L’administration Applebaum a dévoilé dimanche la lettre qu’il vient d’envoyer au ministre canadien des Transports, Denis Lebel, dans laquelle elle établit les quatre « principes directeurs » qu’elle voudrait qu’Ottawa suive dans la construction du nouveau pont Champlain.


Elle y dit ne pas s’opposer à la mise en place d’un partenariat public-privé et dit même comprendre que, compte tenu de la capacité limitée d’investissement de l’État, « un apport du secteur privé et d’un péage peut s’avérer nécessaire ». Elle espère cependant que cette décision tiendra compte d’autres réflexions et initiatives en cours dans la région métropolitaine afin d’éviter des effets pervers.


On dit craindre, notamment, que l’établissement d’un péage seulement sur le pont Champlain ne déplace la circulation vers d’autres ponts et n’y crée des engorgements. On voudrait également éviter que l’île de Montréal soit gardée par un « cordon de péages ». Aussi préférerait-on un système modulé dans toute la région métropolitaine, a expliqué en conférence de presse le responsable du transport au comité exécutif, Réal Ménard.


La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) prépare justement une étude approfondie sur les modalités techniques et financières que pourrait prendre cette forme de financement des infrastructures et services de transport. Cette étude est attendue d’ici au mois de juin. La Ville de Montréal s’est déjà dite favorable au péage dans son propre Plan de transport. Les automobilistes n’assument actuellement que 7 % des coûts, a fait valoir Réal Ménard.

 

Pour un système léger sur rail


Si Montréal ne s’oppose pas à l’établissement d’un péage sur le pont Champlain, elle demande cependant que ce ne soit pas son seul mode de financement et qu’une « part significative de la structure soit financée directement par le gouvernement fédéral », comme il l’a fait pour d’autres ponts ailleurs au pays. « Il serait inéquitable que les automobilistes de la région montréalaise paient entièrement un pont dont les coûts pourraient atteindre 5 milliards », écrit l’administration Applebaum.


Cette dernière souhaite, de plus, que la capacité routière du nouveau pont - qui dépasse les 60 millions de véhicules par an - ne soit pas augmentée et qu’une part des revenus de péage serve à financer le service de transport collectif qui l’empruntera. Toutes sortes d’options seraient à l’étude, mais le premier choix de Montréal serait un système léger sur rail (SLR), solution « plus attrayante et davantage structurante ».


La Ville voudrait, enfin, que ce nouveau pont espéré en 2021 ait une architecture qui puisse « établir une signature identitaire unique à la métropole » contribuant à « son rayonnement international ». Reprenant le contenu d’une résolution adoptée par le conseil municipal la semaine dernière, elle demande que son design fasse l’objet d’un concours international.


L’oreille des gouvernements


« Je pense que ces demandes seront très correctement reçues », a déclaré Réal Ménard. D’abord « parce qu’elles sont raisonnables », a-t-il dit. Mais aussi parce qu’elles feraient l’objet d’un « consensus » entre Montréal, la CMM et le gouvernement du Québec. « Québec et Montréal sont sur la même longueur d’onde sur ce projet », a-t-il affirmé.


Le porte-parole de l’administration Applebaum ne se formalise pas outre mesure du fait qu’Ottawa et Québec aient chacun leur groupe de réflexion sur le projet et dit avoir bon espoir que les deux groupes finissent par dialoguer.


Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, et la première ministre du Québec, Pauline Marois, ont convenu, lors d’une rencontre vendredi, que les deux gouvernements devaient travailler de concert pour la réalisation du nouveau pont Champlain.

À voir en vidéo