Un concours de design pour le futur pont Champlain?

Vision Montréal a tenté sans succès, lundi soir, de faire adopter à l’unanimité par le conseil municipal une motion réclamant à Transports Canada la tenue d’un concours international de design pour le futur pont Champlain. Compte tenu des réticences de Projet Montréal, le parti dirigé par Louise Harel a préféré retirer sa motion, mais entend revenir à la charge mardi.

Pour faire écho au souhait exprimé par plusieurs membres de la communauté d’affaires et de la société civile, la responsable de la culture au comité exécutif, Élaine Ayotte, a déposé une motion afin que la Ville se prononce en faveur d’un concours international et qu’une demande à cet effet soit transmise à Transports Canada.

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, n’a pas apprécié le libellé du texte qui évoquait la tenue d’un concours international « compatible » avec le cadre budgétaire et le processus de réalisation en PPP. Tel que rédigée, la motion laisse entendre que la Ville donnait son aval aux péages, a-t-il soutenu.

Le pont Maurice-Richard ?

Plusieurs élus ont donné leur appui à la motion. La conseillère d’Union Montréal, Helen Fotopulos, a d’ailleurs suggéré de baptiser la nouvelle structure « le pont Jeanne-Mance », pour souligner la contribution des femmes à l’histoire de Montréal. « Je pense que quand il y a des occasions comme ça, ce n’est pas uniquement le hockey et le football qui doivent être appréciés. Il faut aussi penser à notre histoire et à notre patrimoine », a-t-elle expliqué en faisant référence à une suggestion déjà évoquée par le ministre fédéral des Transports, Denis Lebel, de nommer le nouveau pont en l’honneur de Maurice Richard.

Vision Montréal souhaitait une adoption unanime par le conseil municipal, mais comme Projet Montréal menaçait de voter contre sa motion, celle-ci a finalement été retirée. Une version modifiée sera présentée à la séance de mardi.

Transports Canada est demeuré vague sur ses intentions. La question du design du futur pont a fait l’objet de discussions avec des représentants du domaine de l’architecture et de l’ingénierie, incluant le Bureau de design de la ville de Montréal, a indiqué au Devoir une porte-parole du ministère fédéral : « Transports Canada prévoit collaborer avec les intervenants du milieu, incluant la ville de Montréal, pour assurer la mise en œuvre d’une option qui assure la qualité du design du nouveau pont, tout en respectant l’échéancier du projet ».
1 commentaire
  • Claude Lachance - Inscrite 29 janvier 2013 08 h 15

    Le pont" destroy..".

    En mémoire de ceux qui gouvernent acctuellement.