Marvin Rotrand veut fonder un nouveau parti politique à Montréal

Vétéran de la politique municipale, Marvin Rotrand croit pouvoir rallier des élus indépendants avec un nouveau parti politique.
Photo: - Le Devoir Vétéran de la politique municipale, Marvin Rotrand croit pouvoir rallier des élus indépendants avec un nouveau parti politique.
Vétéran de la politique municipale, M. Rotrand croit pouvoir rallier des élus indépendants. Pour l'instant toutefois, le projet demeure embryonnaire. «J'ai parlé à quelques personnes. Il y a un l'intérêt, mais c'est prématuré. Je ne fais aucune pression sur personne. C'est seulement un débat préliminaire pour voir si un véhicule est nécessaire. Mais je pense qu'il y a un consensus selon lequel c'est nécessaire», a indiqué M. Rotrand, en marge de la séance du conseil municipal, lundi.

Aucune demande officielle n'a encore été transmise au Directeur des élections du Québec, a-t-il dit. La création d'un parti requiert un minimum de 100 signatures, mais cette procédure n'a pas été complétée. De plus, aucun nom n'a encore été retenu pour cette nouvelle formation.

Les «vraies choses»

M. Rotrand est demeuré vague sur le programme du futur parti. Du moins, ce programme s'attardera sur les thèmes de développement économique et de création d'emplois, mais pas question de débattre de structures, a-t-il affirmé : «On va parler des vraies choses».

Les élus qui voudront adhérer à cette formation politique devront se conformer aux cinq ou six éléments du programme, mais sur d'autres enjeux, ils pourront exprimer leur dissidence.

«Dans les autres partis, c'est presque impossible», a signalé M. Rotrand.

Le conseiller de Snowdon croit que ce nouveau parti créera un engouement. «Je suis ouvert à une collaboration avec les meilleurs éléments de tous les partis municipaux existants, a-t-il pris soin de dire. Je crois que d'ici quelques mois, nous aurons un caucus intéressant à l'hôtel de ville.» M. Rotrand n'a aucune intention de devenir le chef de ce parti ou d'être candidat à la mairie.

Applebaum n'en sera pas

Le maire Michael Applebaum, lui aussi indépendant, n'entend pas rallier la formation de M. Rotrand. «C'est son droit démocratique de le faire. J'ai déjà déclaré que je voulais être au-dessus de la politique», a-t-il commenté. M. Applebaum soutient qu'il conservera son statut d'indépendant jusqu'à la prochaine élection et qu'il compte toujours briguer la mairie de l'arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

Rappelons que Marvin Rotrand est l'ancien leader du parti Union Montréal, mais qu'il a quitté cette formation en novembre dernier, à la suite de la démission de l'ex-maire Gérald Tremblay.

À voir en vidéo