cache information close 

Revoir la retraite des élus montréalais

La chef de Vision Montréal, Louise Harel, a écrit au ministre des Affaires municipales pour l’inviter à modifier le partage des coûts du régime de retraite des élus de la Ville de Montréal. Les coûts du régime sont présentement assumés à 75 % par l’employeur et à 25 % par les élus. Par souci d’équité, Mme Harel suggère de ramener ce partage à parts égales. « Il faut être capable de donner l’exemple », a-t-elle dit. Le déficit actuariel des régimes de retraite est évalué à 2,6 milliards de dollars à Montréal ; les charges annuelles sont de 582 millions par année pour les contribuables. Le régime des élus représente « une goutte d’eau » dans ce gouffre financier, mais Vision Montréal tient à prêcher par l’exemple. Une motion en ce sens sera présentée lundi au conseil municipal.

1 commentaire
  • Jean Desjardins - Abonné 14 décembre 2012 15 h 49

    Une complaisance qui a assez durée...

    50% assumé par leur employeur, en l'occurrence l'État, c'est encore trop... Pour ma part, je crois que les élus devraient assumer à 100% le coût de leur régime de retraite et être sujets à un ajustement à la baisse de leur rente de retraite si le régime ne fait pas ses frais ou obtient des rendements nuls, à l'instar de ce qui arrive aux payeurs de taxes qui doivent assumer seuls leur propre régime de retraite... sans aucun filet de sécurité. Il en devrait être d'ailleurs ainsi pour tous les emplois qui sont rémunérés à même les impôts et les taxes des citoyens.

    Une question légitime d'équité et de justice sociale, il me semble...

    Jean Desjardins
    Laval (...)