Gare de triage Outremont - Un moratoire sur les projets immobiliers est réclamé

Comme promis, la Ville de Montréal entreprendra, au cours des prochaines semaines, une série de consultations sur la planification urbaine des quartiers adjacents à la gare de triage Outremont. Mais pendant qu’on mènera cet exercice de réflexion, la construction de condos se poursuivra dans ces secteurs, a déploré hier la Coalition Marconi-Beaumont, qui réclame un moratoire sur les transactions immobilières.

Le vice-président du comité exécutif, Richard Deschamps, a dévoilé hier le programme des consultations qui s’échelonneront jusqu’au printemps 2013 : forum sur Internet, tournée des quartiers, ateliers et débats publics permettront à la Ville de déterminer les orientations du développement dans ces secteurs dévitalisés situés aux abords du futur campus Outremont de l’Université de Montréal, soit les quartiers Marconi-Alexandra, Atlantic, Beaumont et De Castelnau.


Quel type de développement et d’aménagements faut-il privilégier dans ces secteurs en mutation ? La Ville souhaite avoir le pouls de la population à ce sujet.


À la suite de cette démarche de consultation, un Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) sera élaboré, lequel sera confié à l’Office de consultation publique de Montréal pour étude.


S’il reconnaît les bienfaits d’une telle consultation populaire, Martin Blanchard estime urgent que la Ville suspende les activités des promoteurs immobiliers qui ont déjà flairé la bonne affaire. « Pour faire une vraie réflexion de manière sereine, il faudrait mettre un frein à tout type de transactions dans ces secteurs, le temps que durent les consultations, a-t-il plaidé. Dans Marconi-Alexandra par exemple, 500condos ont été construits au cours des dernières années. Et il y en a 350 qui s’en viennent. Ça fait 850condos sur une population de 1800personnes, ce qui oriente vraiment le type de développement. Comme les terrains sont réservés pour des condos, faire du logement social, c’est rendu presque impossible. »


Mais Richard Deschamps ne croit pas qu’il soit approprié d’intervenir de la sorte. « Les journalistes nous ont souvent parlé de l’immobilisme à Montréal. Je suis responsable du développement économique - ça ne veut pas dire que je ne me préoccupe pas d’autres éléments - et j’essaie d’avoir une vision d’ensemble. Je dois faire en sorte que le développement qui est amorcé à Montréal puisse se continuer. On fait une démarche structurée qui permettra d’écouter la voix citoyenne, mais la vie n’arrête pas pendant ce temps-là », a-t-il répliqué.


La version définitive du PDUES devrait être adoptée à la fin du printemps 2013.


3 commentaires
  • M. Miclot - Inscrit 3 mai 2012 07 h 27

    Chacun ses goûts

    Mais je préfère des condos et des parcs à ces terrains vagues et désolés et à ces horribles rails. Le problème , c'est les services d'urbanisme municipaux qui font pitié. Cela fait 20 ans que dure cette saga, il est temps qu'elle cesse et que cessent ces études ineptes qui ne servent qu'à enrichir ceux qui les font.

  • Franklin Bernard - Inscrit 3 mai 2012 08 h 56

    Promenez-vous dans les rues d'Outremont...

    ... et constatez-y l'état de délabrement scandaleux des chaussées. C'est encore pire qu'à Montréal, déjà une horreur. Voilà qui vous donnera une idée de la gestion de cet arrondissement sous Mme Cinq-Mars, la mairesse, dont le mentor est le maire Tremblay. Et on s'étonne?

    • M. Miclot - Inscrit 4 mai 2012 07 h 29

      C'est pareil pour tout Montréal qui ressemble de plus en plus à une immense poubelle et à une ville bombardée.