Projets de jardins et d'aires de jeux à l'échangeur Turcot - Des «scénarios loufoques», convient Tremblay

Le courant ne passe pas entre la Ville de Montréal et le ministère des Transports du Québec (MTQ) concernant les aménagements prévus aux abords du complexe Turcot. Des «changements majeurs» devront être apportés aux plans du MTQ, a fait savoir le maire Gérald Tremblay hier.

Interpellé par l'opposition lors de la séance du conseil municipal hier après-midi, le maire a exprimé son insatisfaction à l'égard du MTQ qui suggère l'aménagement d'aires de jeux pour enfants, de jardins communautaires et de terrains sportifs en contrebas des voies autoroutières. «On a déjà fait part au MTQ [du fait] qu'on était en désaccord concernant les travaux projetés entre La Vérendrye et le centre Gadbois et j'ai mandaté le directeur général de la Ville et son équipe de rencontrer dans les plus brefs délais les représentants du MTQ pour leur dire qu'on était en désaccord et qu'on s'attendait à voir des changements majeurs», a indiqué le maire.

Gérald Tremblay s'est dit d'accord avec les propos de la conseillère de Vision Montréal Véronique Fournier, qui décrivait les propositions du MTQ de «scénarios loufoques». Selon lui, les aménagements suggérés par le MTQ sont incompatibles avec les orientations de la Ville: «Ça explique pourquoi nous avons déjà écrit au MTQ pour leur dire que nous ne serions d'aucune façon complices d'une consultation avec les résultats qu'on connaît aujourd'hui.»

Rappelons que le MTQ a lancé une consultation le 7 février dernier pour sonder l'opinion de la population sur l'aménagement d'espaces verts aux abords du futur complexe Turcot. Hier, Le Devoir a fait état de l'opposition de la Direction de la santé publique de Montréal qui juge inapproprié d'installer des parcs pour enfants et des potagers si près des infrastructures autoroutières compte tenu des impacts néfastes de la pollution routière sur la santé de la population. Le Dr Louis Drouin, responsable du secteur environnement urbain et santé de la DSP, recommandait plutôt l'aménagement de zones tampons de 150 mètres entre les voies autoroutières et les habitations.
5 commentaires
  • Andre Vallee - Inscrit 21 février 2012 02 h 57

    Si je vivais à Montréal

    ... je n'enverrais pas mes enfants jouer dans un lac artificiel et un carré de sable sous les bretelles Turcot.

  • Pierre Gauthier - Abonné 21 février 2012 06 h 48

    Et le rapport du BAPE, le MTQ en fait quoi?

    Le rapport du BAPE recommandait que le MTQ étudie un scénario de construction en tranchée dans ce secteur. Pourquoi le MTQ n'a pas daigné donner suite à l'avis du BAPE? On déplacera à grand frais l'A20 et les rails du CN dans un secteur inhabité - la cour Turcot pour y favoriser le développement immobilier, mais on se refuse à considérer des aménagements plus adéquats dans les secteurs déjà habités de Saint-Henri et Côte-Saint-Paul. Le terme "mépris" me vient en tête.

    Avis — La commission d’enquête est d’avis que le concept d’aménagement en
    remblai de la section de l’autoroute 15 située près des rues De Roberval et Cabot mériterait d’être réexaminé par le promoteur, qui devrait s’associer à la Ville de Montréal pour étudier la possibilité de construire en tranchée une portion de l’autoroute.

    rapport du BAPE, page 97

  • Pierre-R. Desrosiers - Inscrit 21 février 2012 07 h 31

    Protégeons les enfants

    Et pour que les enfants ne voient pas trop la circulation, on mettra des paralumes partout.

    Desrosiers
    Val David

  • François Dugal - Inscrit 21 février 2012 08 h 05

    MTQ

    Le MTQ va-t-il fournir les casques anti-bruit et les masques anti-poussière aux enfants jouant dans les parcs Turcot?

  • Louise Lefebvre - Inscrite 21 février 2012 10 h 27

    Stupidité!

    Un parc pollué par le bruit et l'air...c'est ridicule.
    J'ai lu tout récemment qu'une étude démontrait qu'une grande proportion des maladies du coeur serait dû à la pollution de l'air, que le monoxide de carbonne calcifierait les artères du coeur...en plus de contribuer au cancer du poumon.
    J'ai aussi lu que les médecins spécialistes ont découvert que les gens vivant dans les grandes villes avaient des amoncellements de particules de pneus dans les poumons...
    Et que dire du bruit qui est néfaste pour l'ouie en plus d'être une source de stress contribuant à diverses maladies...
    Parcontre, il serait avantageux de remplir ces espaces d'arbres afin de capter le CO2...