En bref - Un toit rétractable

Montréal veut un toit rétractable pour le Stade olympique. C'est le souhait qu'a formulé hier le maire Gérald Tremblay en déposant le mémoire de la Ville de Montréal à la présidente du Comité-conseil sur l'avenir du Parc olympique, Lise Bissonnette.

«Le Stade olympique doit garder sa vocation initiale, mais il doit être polyvalent et accueillir une multitude d'événements. Il est indispensable de développer son potentiel et, pour cela, la Ville de Montréal privilégie donc l'installation d'un toit rétractable qui permettrait d'accueillir davantage d'événements sportifs d'envergure nationale et internationale», a précisé la responsable du sport et loisir au comité exécutif, Manon Barbe, par voie de communiqué. Un appel d'offres pour le remplacement du toit devrait être lancé d'ici 2013.
1 commentaire
  • Franklin Bernard - Inscrit 25 novembre 2011 08 h 31

    Pas à nouveau ce vieux fantôme ruineux et inutile!

    Est-ce qu'on n'a pas déjà assez dépensé de millions de la poche du contribuable pour cet éléphant blanc du maire Drapeau? Est-ce qu'on n'a pas déjà essayé de faire marcher le toit rétractable original de ce gigantesque et glacial tombeau sans âme, sans succès? Je ne peux pas croire que le maire Tremblay remette ça. Il ferait mieux de s'occuper de refaire les rues de Montréal, qui sont dans un état de décrépitude scandaleux. Comme Jean Charest, qui ferait mieux de refaire les routes du Québec, elles-mêmes scandaleusement négligées, que de dépenser 200 millions pour l'amphithéâtre de Québec.

    Quand l'éducation, la santé, les infrastructures pourrissent peu à peu, voilà des gens dont la priorité est le béton sportif. Dehors, les nuls!