École dans un parc de l'île des Soeurs: Verdun va de l'avant

Malgré l'opposition d'un groupe de citoyens, l'arrondissement de Verdun ira de l'avant dans le dossier de la construction d'une école primaire dans un parc de l'île des Sœurs. Lors d'une séance extraordinaire du conseil d'arrondissement demain soir, les élus comptent donner leur aval au changement de zonage nécessaire à la réalisation du projet de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB).

Lors de discussions qui ont eu lieu au cours des derniers jours, la CSMB et la Ville ont convenu de soumettre une demande conjointe d'aide financière au gouvernement du Québec. Rappelons qu'il y a trois semaines, un comité de travail chargé d'examiner le projet de construction d'école dans le parc de la Fontaine avait recommandé plusieurs mesures pour bonifier le projet, dont l'aménagement d'un toit végétalisé et d'un stationnement intérieur.

La commission scolaire a reçu 10,5 millions de dollars du ministère de l'Éducation pour construire l'école, mais les travaux d'aménagement requis pourraient nécessiter des investissements supplémentaires de 2 millions. «Ce projet serait peut-être admissible à des programmes comme Climat-Sol, ce qui permettrait de réduire la facture de la commission scolaire ou celle de l'arrondissement», a expliqué Claude Trudel au Devoir.

La modification de zonage suscite la controverse dans le voisinage du parc de la Fontaine. La contestation citoyenne pourrait entraîner l'ouverture d'un registre le 26 octobre et la tenue éventuelle d'un référendum si le nombre d'opposants est suffisant. «Il faut appeler les gens au calme et rappeler aux quelque 3000 personnes qui auront le droit de vote de bien y penser avant de dire non à l'école dans le parc», a indiqué M. Trudel.

En avril dernier, l'arrondissement de Verdun s'était engagé à fournir un terrain à la commission scolaire, une tâche qui s'est avérée plus ardue que prévu compte tenu de la levée de boucliers des voisins du parc.