Turcot pourrait coûter la moitié moins cher, croit Richard Bergeron

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, n'en démord pas: le nouvel échangeur Turcot pourrait être construit pour la moitié du prix fixé par le ministère des Transports du Québec (MTQ) et avec les économies réalisées, un circuit de tramway pourrait être implanté entre le centre-ville et l'arrondissement de Lachine, a-t-il proposé hier.

Richard Bergeron estime que le MTQ a surestimé les coûts de reconstruction du complexe Turcot, qui atteignent maintenant 3 milliards de dollars. Devant une cinquantaine d'invités hier, l'ex-responsable de l'urbanisme au comité exécutif a présenté sa propre version du projet qu'il a baptisée «Turcot 50-50».

En raison de la baisse de 30 % des coûts de construction constatée partout au Québec au cours des derniers mois et moyennant certaines modifications aux plans du MTQ, Richard Bergeron croit possible la reconstruction du complexe pour 1,5 milliard. L'autre 1,5 milliard pourrait être consacré à des projets de transport collectif, a-t-il fait valoir. «J'ai réalisé une étude de 41 pages pleine de chiffres où tout est validé», a-t-il dit.

Au cabinet du maire Tremblay, la proposition de M. Bergeron a reçu un accueil glacial. «M. Bergeron a manqué le train. Pour l'administration Tremblay, il faut maintenant aller vers l'avant. Si M. Bergeron a trouvé de nouvelles façons d'économiser de l'argent, ce qu'il n'a pas réussi à faire lorsqu'il était membre du comité exécutif, qu'il prenne le téléphone pour appeler le ministre des Transports, Sam Hamad», a indiqué l'attaché de presse du maire, Darren Berker.