Le prix de la CAM à 72,75 $ - La STM invoque une amélioration du service

Même si elle bénéficiera de revenus supplémentaires grâce, notamment, à la nouvelle taxe sur l'essence, la Société de transport de Montréal (STM) haussera ses tarifs l'an prochain. Le coût de la carte mensuelle d'autobus et de métro (CAM) grimpera à 72,75 $ dès le 1er janvier. En revanche, la STM entend augmenter son offre de service en ajoutant 300 départs par jour sur son réseau d'autobus, soit l'équivalent de 186 000 heures de service supplémentaires.

Pour la première fois en dix ans, la STM présente un budget sans déficit. Les revenus liés à la nouvelle taxe sur l'essence de 1,5 ¢, en vigueur depuis le 1er mai dernier, sont évalués à 31,6 millions et la contribution de l'agglomération de Montréal, qui comprend les revenus de la nouvelle taxe d'immatriculation de 45 $, sera haussée de 7,9 % pour atteindre 387,9 millions. Le budget de la STM totalisera 1,16 milliard en 2011.

Si le coût de la CAM passe de 70 $ à 72,75 $, ce qui représente une hausse de 3,9 % par rapport à l'an dernier, le passage unitaire, gelé à 2,75 $ depuis 2007, grimpera à 3 $. La STM a toutefois instauré un nouveau titre, qui permettra deux passages au coût unitaire de 2,75 $. Quant à la carte mensuelle à tarif réduit, son coût augmentera de 2,25 $ pour atteindre 41 $.

La Société de transport propose par ailleurs un titre à 4 $ baptisé «soirée illimitée», qui donnera accès à un nombre illimité de déplacements au cours d'une même soirée, et ce, tous les jours de la semaine à compter de 18h.

Outre l'ajout de 300 départs par jour sur son réseau d'autobus, la STM entend implanter de nouvelles lignes express, ajouter des dessertes de quartier et des navettes pour les aînés et améliorer, à compter de juin, son réseau de nuit. Dans cette optique, elle fera l'acquisition de 310 nouveaux autobus, dont 62 autobus articulés.

«Je voulais un budget équilibré, a indiqué hier le président du conseil d'administration de la STM, Michel Labrecque. C'est vrai que c'est un effort supérieur aux indices de l'inflation, mais on va avoir fait progresser de 25 % l'offre de services depuis 2007 et on pense qu'on pourra dépasser l'objectif d'augmentation d'achalandage de 8 % en cinq ans qu'on s'était fixé.»

Les hausses jugées excessives


À l'unisson, les partis d'opposition à l'Hôtel de Ville ont dénoncé ces hausses de tarifs, jugées «excessives». La chef de l'opposition, Louise Harel, a signalé qu'en neuf ans, l'administration du maire Gérald Tremblay avait augmenté le prix de la CAM de 43,9 % alors que, pour la même période, l'indice des prix à la consommation n'avait crû que de 15 %. Si les tarifs avaient suivi l'inflation, la CAM serait à 58 $ en 2011, a précisé le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron.

L'association Transport 2000 aurait pour sa part souhaité «une détente tarifaire».

Ce matin, ce sera au tour de la Ville de Montréal de présenter son budget pour l'année 2011. Le maire Tremblay annoncera une hausse de l'impôt foncier de 2,5 %. La taxe d'eau sera pour sa part augmentée de 1,2 % et la taxe de voirie, de 0,5 %. Une nouvelle taxe d'immatriculation de 45 $ sera imposée et devrait rapporter 38 millions à la Ville.
5 commentaires
  • Pierre Vaillancourt - Abonné 1 décembre 2010 06 h 48

    Soirée illimitée : enfin !

    C'est triste qu'on ait augmenté le prix de la carte mensuelle et celui du passage unitaire, c'est plutôt l'inverse qu'on devrait faire. Mais l'arrivée du forfait ««Soirée illimitée » est une bonne nouvelle, en espérant que ce forfait existe aussi à partir de Laval ou de Longueuil, les gens de la banlieue pourront maintenant librement sortir en ville sans leur voiture.

  • Rodrigue Tremblay - Inscrit 1 décembre 2010 07 h 32

    3 piasses le ticket!

    A New York c'est 2,25$

    http://www.mta.info/metrocard/mcgtreng.htm

    A Montréal, dans le bus, le plus haut salarié c'est toujours le chauffeur

  • Marc Donati - Abonné 1 décembre 2010 08 h 49

    Et c'est reparti...

    Je me rappelle avec nostalgie l'époque de ma première CAM, que j'ai d'ailleurs gardé. C'était en 1994 et ma carte tarif réduit m'avait coûté 17,50$. J'ai également gardé un billet à tarif réduit (ça existait à l'époque), de 0,90$. Ok, il y a eu de l'inflation depuis, mais quand même...
    Je me demande bien quand est-ce que cette folie d'augmentation des tarifs cessera. Je me demande également dans quel manuel d'économie Michel Labrecque est allé pêché le fait qu'augmenter les tarifs pendant 13 ans d'affilé contribue à augmenter l'achalandage: si plus de gens prennent maintenant les transports en commun, c'est à cause du discours écologique dans une moindre mesure et du prix de l'essence, qui augmente aussi, dans une mesure plus importante. Ce n'est certainement pas parce qu'on paie maintenant plus cher pour des autobus bondés aux demi-heures qui ne respectent pas les horaires, ou pour des vieilles voitures de métro qui plantent à l'heure de pointe.
    Si je ne m'abuse d'ailleurs, seulement une mince fraction de la taxe sur l'essence est échue aux transports en commun. Quelque chose comme 80% de cette taxe ira à... l'amélioration du réseau routier, et aussi par conséquent à la mafia de la construction. Est-ce que quelqu'un peut corroborer cette information? Et si c'est exact, est-ce qu'une part plus importante de la taxe sur l'essence ne devrait pas être dévolue au transports en commun?

  • maxime belley - Inscrit 1 décembre 2010 15 h 41

    Ils savent

    La plupart des gens sont prisonnier du transport en commun dans se sens qu'ils n'ont pas d'autre option pour se rendre au travail. La STM peut bien charger ce qu'elle veut et investir des millions dans l'auto promotion de son monopole du transport en commun.

    Depuis l'arrivée de Tremblay la STM affiche une attitude encore plus suffisante envers sa clientèle. On ne fait plus d'effort d"administration on refile la facture à l'utilisateur pris en otage.

  • Emory - Inscrit 2 décembre 2010 10 h 50

    Lignes 24h nécessaire

    je crois encore que c'est ridicule que le métro ferme toujours entre minuit et 1h. Une ville reconnu pour son nightlife ne peut pas évoluer sans un métro 24h. Pourquoi pas 24/7 comme NYC et Copenhague? Pourquoi pas seulement les fin de semaines comme à Berlin? Au pire, juste un métro par heure suffira! sinon, tout le monde continue à être dépendants de leur voiture pour se déplacer à 3h du matin et écrase les piétons en faisant cela, car ils sont souds! Naturellement!
    Complètement absurde