Un échangeur aussi achalandé qu'avant

Dalle-parc projetée, près de la cour Turcot.
Photo: Dalle-parc projetée, près de la cour Turcot.

Le futur échangeur Turcot fera davantage de place au transport en commun que le projet initial du ministère des Transports du Québec (MTQ) et il entraînera moins d'expropriations, mais il est hors de question de réduire le nombre de voitures qui pourront y circuler, a rappelé hier le ministre des Transports, Sam Hamad.

Les vives critiques à l'égard du projet original ont incité le MTQ à revoir certains aspects du projet. Parmi les changements les plus importants figure la création d'un corridor permanent de voies réservées pour les autobus au centre de l'autoroute 20, entre les échangeurs Montréal-Ouest et Turcot. Trois voies dans chaque direction seront dévolues à la circulation automobile.

Le nombre d'expropriations sera réduit, car le MTQ procédera à l'achat de quatre immeubles, au lieu des vingt prévus dans le projet original. L'un de ces immeubles comporte tout de même plus d'une centaine de logements.

Le nouvel échangeur sera abaissé plus près du sol. Si Québec a consenti à réduire le nombre de talus initialement envisagés, il n'a pas adhéré à la proposition de la Ville de maintenir les infrastructures en hauteur. Le ministre a fait valoir que les émanations polluantes seront moindres et que le projet permettra le verdissement des quartiers.

L'infrastructure sera également plus sécuritaire pour les automobilistes en raison de l'aménagement de voies d'accotement. Le nombre d'accidents graves devrait chuter de 19 %, a précisé le ministre.

Les voies autoroutières et ferroviaires, dans le secteur de la cour Turcot, seront déplacées vers le nord, contrairement au souhait de la Ville de Montréal de les maintenir à l'endroit où elles sont à l'heure actuelle. Il suggère en outre de transformer la rue Notre-Dame en boulevard urbain avec une emprise pour un éventuel tramway.

Une dalle-parc est désormais prévue au-dessus de l'autoroute, entre la falaise Saint-Jacques et le canal de Lachine pour permettre aux cyclistes et aux piétons de se rendre d'un lieu à l'autre. Des murs antibruit seront ajoutés, notamment dans le secteur de Westmount, des trottoirs seront élargis et des pistes cyclables, ajoutées.

Le ministre Hamad a soutenu que les nouveaux plans du MTQ intégraient 37 des 39 recommandations formulées par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) à la suite des consultations menées en 2009. Le BAPE avait notamment suggéré de construire en tranchée une section de l'autoroute 15 et d'aménager le stationnement du Centre Gadbois sous les structures de l'échangeur, deux options rejetées par le MTQ.

L'échangeur demeurera ouvert pendant les travaux et le principal défi du MTQ consistera à maintenir la fluidité de la circulation sur le chantier. Quant aux coûts, ils ont doublé depuis un an, passant de 1,5 milliard à 3 milliards de dollars.

À voir en vidéo