Hôpital du Sacré-Coeur: trois cadres démissionnent

Le conseil d'administration de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal a été happé, hier soir, par la démission-surprise de trois cadres supérieurs.

Les lettres de démission du directeur des services professionnels et hospitaliers, le Dr Louis-Marie Simard, ainsi que de son adjoint, le Dr André Bianki, ont été acceptées par le conseil d'administration, à l'instar de celle du directeur de la planification et du développement clinique, le Dr Jacques Laplante.

Ont-ils été contraints à déclarer forfait? Le président du conseil d'administration, Gabriel Groulx, s'est refusé à tout commentaire. «Je ne suis pas en mesure ce soir de commenter ces démissions-là», a-t-il déclaré avec un ton cassant. «Dans les prochains jours, vous en saurez davantage», a-t-il ajouté. Le directeur général de l'établissement, Michel Larivière, qui, selon nos informations, a échappé au couperet a aussi fait la sourde d'oreille aux questions des journalistes.

Le conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) du centre hospitalier affilié à l'Université de Montréal réclamait, toujours selon nos informations, également les départs du dirigeant de l'établissement, Michel Larivière, et de son bras droit, Johanne Roy.

«Nous souhaitons clarifier les problèmes avant de les commenter», a souligné le Dr Patrick Bellemare, qui siège à la fois au conseil d'administration de l'Hôpital et au CMDP.
1 commentaire
  • Nicole Lamarre - Inscrit 29 septembre 2010 12 h 58

    Démission

    Je ne vois pas en quoi cela regarde la population.
    Des démissions dans les hôpitaux il y en a tous les jours.