Transport en commun - La STM embarque dans la vague hybride

La Société de transport de Montréal (STM) fera l'acquisition de 316 autobus hybrides dans le cadre de l'achat regroupé d'autobus auquel participeront les neuf membres de l'Association des transporteurs urbains du Québec (ATUQ) d'ici quelques mois.

Après le Réseau de transport de la capitale et le Réseau de transport de Longueuil, qui ont déjà annoncé leur intention d'acheter respectivement 107 et 144 autobus à propulsion hybride, la STM opte pour ce type de véhicules, qu'elle teste depuis 2008.

Le conseil d'administration de la STM a autorisé, mercredi, un emprunt de 354 millions en prévision de cet achat. Cette commande fera partie d'un appel d'offres commun qui sera lancé par l'ATUQ l'automne prochain.

Les autobus hybrides coûtent 200 000 $ de plus l'unité que les autobus traditionnels (environ 450 000 $ chacun), mais ils permettraient aux sociétés de transport de réaliser des économies à long terme tout en étant plus écologiques. Les économies peuvent varier entre 17 et 30 % selon la vitesse à laquelle ils roulent.

Québec assume 50 % de la facture quand il s'agit d'autobus standards. En raison des vertus environnementales des véhicules hybrides et des objectifs du gouvernement en matière de réduction des gaz à effets de serre, la STM espère que Québec acceptera de payer la moitié des investissements requis pour l'achat de ces nouveaux autobus. Des discussions sont en cours à ce sujet.