Tremblay veut freiner l'exode des familles

En 2010, le maire Gérald Tremblay ajoutera  13 millions de dollars aux programmes existants.
Photo: - Le Devoir En 2010, le maire Gérald Tremblay ajoutera 13 millions de dollars aux programmes existants.
Montréal fera passer de 10 000 $ à 12 500 $ l'aide financière offerte aux ménages qui font l'acquisition d'une première maison neuve à Montréal et qui sont admissibles au programme d'accession à la propriété, a indiqué le maire. De plus, les familles avec enfants n'auront pas à payer de droits de mutation, communément appelés «taxe de bienvenue», alors que les ménages sans enfant bénéficieront d'un rabais de 40 %.

Des cadeaux

Le plan de l'administration Tremblay est aussi assorti de cadeaux tels que des titres de transport gratuits pendant six mois et deux cartes Accès Montréal pour les familles admissibles au programme de la Ville.

Afin de rendre la vie en ville plus conviviale, des espaces de stationnement réservés aux familles verront progressivement le jour sur l'ensemble du territoire, près des immeubles municipaux, des garderies et des écoles. Des haltes familles seront aussi aménagées dans les édifices municipaux. À compter de l'automne, les parents n'auront plus à se déplacer pour inscrire leur progéniture à des activités de loisir, car ils pourront le faire au moyen d'Internet.

Le coût des nouvelles mesures est évalué à près de 13 millions de dollars qui s'ajoutent en 2010 aux 48 millions déjà consacrés aux programmes existants. Le maire Tremblay a par ailleurs indiqué que l'administration examinait d'autres projets, comme l'offre de sièges pour enfants pour les vélos Bixi.

L'opposition relativise

Les deux partis d'opposition à l'Hôtel de Ville se sont dits peu impressionnés par le plan de l'administration. «L'essentiel des mesures existaient déjà, mais ça n'a pas empêché Montréal de perdre 10 000 familles par année», a fait valoir la conseillère de Projet Montréal dans le district d'Ahuntsic, Émilie Thuillier. Selon elle, le principal problème réside dans les critères d'admissibilité trop restrictifs du programme d'accession à la propriété. Le prix d'achat maximal autorisé est si bas que trop de familles ne peuvent bénéficier des offres de la Ville.

La chef de l'opposition officielle, Louise Harel, abonde dans le même sens. La Société canadienne d'hypothèques et de logement a évalué à 351 684 $ le prix moyen d'une maison neuve à Montréal en 2009 — et à 265 287 $ pour une maison jumelée. Pour profiter du programme de la Ville, les familles avec enfants doivent débourser un maximum de 265 000 $ pour une maison neuve, et de 295 000 $ pour une propriété de trois chambres et plus, fait-elle remarquer.

À voir en vidéo