Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles - Malade, le maire Magri se retirerait

Joe Magri, le maire d'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, se retirerait de l'arène politique pour cause de maladie, a appris Le Devoir.

M. Magri, 40 ans, a dû être transporté, il y a deux semaines, par ambulance de la mairie d'arrondissement à l'hôpital à la suite d'une paralysie locale soudaine. «Il a crié. Sa main gauche était glaciale. Tout son côté gauche était paralysé», relate Norm Vocino, le directeur de cabinet de M. Magri. Avant le congé de la période des Fêtes, Joe Magri s'est écroulé alors qu'il prononçait une allocution devant des citoyens. L'incident l'a forcé à subir une batterie de tests médicaux, notamment auprès de neurologues.

«De dire que M. Magri quittera la vie politique, je pense que c'est un tout petit peu précipiter les choses», a affirmé Norm Vocino. Le maire d'arrondissement attendrait de connaître son diagnostic avant de prendre une décision définitive et de la rendre publique. «Il y a des décisions qui seront prises dans les prochaines semaines», a ajouté M. Vocino.

Joe Magri, qui est aussi membre du conseil d'agglomération, est en arrêt de travail jusqu'au 14 mars. La conseillère municipale du district de Pointe-aux-Trembles, Suzanne Décarie, agit pendant son absence à titre de mairesse suppléante. L'élue de Vision Montréal souhaite d'ailleurs que le bureau du maire fasse appel à elle pendant le congé forcé de M. Magri. «Il n'y a rien qui m'est arrivé encore, à part d'avoir présidé la séance du conseil d'arrondissement [d'hier]. À part ça, il faut croire qu'il n'avait pas de rencontres», a dit Mme Décarie au Devoir.

M. Magri s'est retrouvé, à la reprise des travaux parlementaires à l'Assemblée nationale, au milieu de tirs nourris entre le gouvernement de Jean Charest et l'opposition. Le député péquiste Nicolas Girard avait révélé que Joe Magri, ami d'enfance du ministre de la Famille, Tony Tomassi, avait obtenu 70 places de garderie subventionnées en 2008 même si son projet de garderie à Montréal-Nord avait obtenu une mauvaise note du ministère, et ce, en sus de 60 autres places pour une garderie à Blainville.

M. Magri a été élu maire d'arrondissement, en novembre dernier, sous la bannière d'Union Montréal avec une majorité de 1480 voix sur la candidate de Vision Montréal, Chantal Rouleau. Et s'il démissionne, les électeurs de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles seraient appelés aux urnes pour élire son successeur dans un délai de 120 jours.