Condos au couvent Mont-Jésus-Marie - Harel en appelle à la pression populaire

Louise Harel compte sur la mobilisation populaire pour empêcher la transformation de l'ancien couvent Mont-Jésus-Marie en condos. La chef de l'opposition entend aussi réclamer une modification à la Charte de la Ville afin que tout changement de zonage soit interdit sur le mont Royal.

Craignant de voir la montagne livrée à des promoteurs immobiliers morceau par morceau, Louise Harel déposera une motion à la séance du conseil municipal du 22 mars pour exiger un moratoire sur tout changement de zonage dans le périmètre du mont Royal.

En conférence de presse hier, Mme Harel a toutefois reconnu que les motions de l'opposition peuvent aisément être rejetées par le parti au pouvoir. Elle tentera donc de profiter des prochaines semaines pour mobiliser l'opinion publique car, dit-elle, «les citoyens peuvent faire la différence». La tenue d'un référendum sur le projet pourrait aussi servir la cause des opposants, selon elle.

Lorsqu'elles ont vendu l'ancien couvent à l'Université de Montréal en 2003, les soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie croyaient que la vocation institutionnelle de l'édifice serait préservée. Membre de cette congrégation mais s'exprimant à titre de citoyenne, soeur Madeleine Sauvé est outrée que l'Université de Montréal veuille maintenant vendre l'immeuble à Catania et que Gérald Tremblay cautionne cette transaction. «C'est de l'ignorance du sens du patrimoine et un manque de culture flagrant», a-t-elle dit hier.

Héritage Montréal ne s'oppose pas à la vente de l'immeuble à Catania. «Le changement de vocation permet d'inclure des conditions supplémentaires de protection», estime Dinu Bumbaru. À titre d'exemple, il explique que le promoteur devra protéger la chapelle alors que l'université n'avait aucune obligation de le faire. «Mais il faudra arrêter d'avoir une approche à la pièce sur le mont Royal», prévient-il.

Le maire Tremblay n'a pas réussi à obtenir l'aval du conseil municipal pour donner le feu vert au projet de condos mardi, mais il reviendra à la charge le mois prochain.