En bref - Un conseiller à l'éthique pour Montréal

La Ville de Montréal s'est dotée d'un conseiller en éthique pour aider les élus aux prises avec des dilemmes de nature déontologique.

Au terme d'un processus de sélection, le comité exécutif a entériné lundi l'embauche de l'avocat Guy Gilbert à ce poste. Des 78 offres de service reçues, un comité formé de conseillers municipaux des trois partis a retenu cinq candidatures avant de jeter son dévolu sur Me Gilbert. Le nouveau conseiller en éthique recevra une rémunération de 150 $ l'heure pour un maximum de 25 000 $ en 2010. L'administration Tremblay compte aussi créer un poste de commissaire à l'éthique si le gouvernement du Québec tarde à en nommer un pour la région métropolitaine.