Boisbriand - Sylvie Saint-Jean est délogée

La chef du Parti d'opposition, Marlene Cordato, a délogé avec force hier soir la mairesse de Boisbriand, Sylvie Saint-Jean, avec 53 % des voix, contre seulement 47 % des suffrages pour la mairesse déchue. Rappelons que la campagne de la mairesse Saint-Jean avait été mise à rude épreuve par un reportage de Radio-Canada révélant qu'un gros entrepreneur de la région, Lino Zambito, de l'entreprise de construction Infrabec, aurait fait pression sur deux conseillers de l'opposition afin qu'ils se retirent de la course, en la présence de la mairesse.

Mme Saint-Jean était restée muette sur cet événement douteux tout au long de la campagne. La lutte pour la mairie à Boisbriand a été particulièrement dure, puisqu'elle a été marquée notamment par l'agression du mari de Mme Cordato, Louis Kemp, organisateur du Ralliement des citoyens de Boisbriand. Mme Cordato a toujours soutenu que cette agression était liée aux élections. La Sûreté du Québec a d'ailleurs ouvert une enquête sur cet incident.

À voir en vidéo