En bref - Recouvrir Décarie

Désireux de faire disparaître la cicatrice urbaine que représente l'autoroute Décarie, Projet Montréal propose le recouvrement graduel de cette artère construite en tranchées dans les années 60. S'il est porté au pouvoir dimanche prochain, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, entend exiger du gouvernement du Québec qu'il recouvre quatre segments de l'autoroute à l'aide de dalles-parcs, entre les rues Sherbrooke et Jean-Talon.

Des jardins, marchés publics et aires de jeu pourraient être aménagés sur ces dalles, a expliqué hier M. Bergeron. Projet Montréal souhaite également que le projet de modernisation de la rue Notre-Dame soit complètement revu pour permettre l'aménagement d'un boulevard en surface doté d'un circuit de tramway reliant le centre-ville à Pointe-aux-Trembles. Ce mode de transport collectif permettrait d'assurer 100 000 déplacements par jour, estime M. Bergeron.