En bref - Le Bloc menace l'économie québécoise, selon Stéphane Dion

Québec — L'économie du Québec risque de souffrir de la trop forte présence du Bloc québécois à Ottawa, a soutenu, hier, le ministre fédéral Stéphane Dion.

«Ce n'est pas possible de convaincre facilement les Canadiens d'investir au Québec si on leur dit: "Investissez au Massif [une station de ski à l'est de Québec] et on va se sauver avec après"», a lancé M. Dion, de passage à Québec pour rencontrer les candidats libéraux régionaux. Par conséquent, les souverainistes du Bloc québécois, pourtant largement en avance dans les sondages dans tout l'est du Québec, «ne sont pas le genre de députés que l'on doit envoyer à Ottawa», a-t-il poursuivi. Aux yeux de M. Dion, le Parti conservateur de Stephen Harper est tout aussi dangereux pour l'économique québécoise.