Fin de la «guerre des drapeaux» à l'île de Hans

Ilulissat, Groenland — Le Groenland, territoire danois dans l'Arctique, a décidé de mettre fin à la «guerre des drapeaux» en n'allant pas retirer le drapeau canadien planté sur l'île de Hans, tout en réaffirmant sa souveraineté sur cet îlot inhabité.

«J'ai discuté de ce conflit avec le ministre danois des Affaires étrangères, Per Stig Moeller, à Ilulissat, et nous avons convenu de mettre un terme aux provocations et d'opter pour les négociations en septembre lors de l'Assemblée générale des Nations unies», a déclaré à l'AFP le chef du gouvernement local, Hans Enoksen.

«Un garde-côte de la marine danoise, qui fait route vers l'île de Hans dans le cadre d'inspections routinières, n'y accostera pas comme prévu et n'ira pas enlever le drapeau canadien qui y flotte et hisser à la place le drapeau danois et groenlandais», a-t-il souligné.

Pour Copenhague et Nuuk, capitale du Groenland, «la guerre des drapeaux doit cesser. C'est pourquoi le bateau militaire danois a reçu pour instruction de croiser dans les parages, mais sans visiter l'îlot», selon M. Enoksen.

Le Groenland compte, «en cas d'impasse aux négociations à New York en septembre, porter l'affaire devant la Cour internationale de La Haye», a-t-il précisé.

La semaine dernière, le Canada avait confirmé sa disposition à discuter de l'île de Hans avec le Danemark à l'ONU en septembre, tout en réaffirmant également sa souveraineté.

Selon Ottawa, l'île a été découverte par les Britanniques et héritée par le Canada, lors de la naissance du pays en 1867.

L'îlot de Hans est revendiqué par les deux pays depuis 1973, date de la signature de l'accord délimitant la frontière maritime entre le Canada et le Groenland. Les deux pays n'étaient pas parvenus à s'entendre sur une portion du tracé longue de 875 mètres, là même où est situé l'îlot, par 80 degrés de latitude nord.

La visite sur l'îlot, le mois dernier, du ministre canadien de la Défense, Bill Graham, précédée de celle de soldats canadiens, a relancé la controverse.