Pour un entretien avec Paul Martin

Paul Martin rencontrera en privé des personnes qui ont versé 5000 $ à la caisse libérale.
Photo: Agence Reuters Paul Martin rencontrera en privé des personnes qui ont versé 5000 $ à la caisse libérale.

Edmonton — Le premier ministre Paul Martin prendra part à une rencontre privée qui rassemblera environ 35 des principaux donateurs du Parti libéral la semaine prochaine à Edmonton, a indiqué un représentant du parti jeudi.

Selon les informations publiées par le Globe and Mail à ce sujet, la rencontre, qui n'a pas été publicisée, réunira des personnes qui ont versé 5000 $ à la caisse libérale. Il s'agit du montant maximal autorisé par la nouvelle loi électorale.

Le Parti libéral du Canada (PLC) éprouve actuellement des difficultés quant à son financement, en partie à cause des allégations de corruption dans le dossier du scandale des commandites.

Le premier ministre a participé à d'autres soirées de financement du même type à Oakville, en Ontario, ainsi qu'à Calgary. Le parti est extrêmement évasif concernant ces rencontres privées et n'a pas voulu révéler l'endroit de la prochaine réunion, qui aura lieu mardi, à Edmonton.

D'ailleurs, l'activité n'apparaît pas à l'agenda officiel de M. Martin ce jour-là. La vice-première ministre Anne McLellan, qui représente la circonscription d'Edmonton aux Communes, sera aussi présente.

«La rencontre aura lieu dans une résidence privée», a déclaré Steve MacKinnon, directeur national du Parti libéral. M. MacKinnon a indiqué que la rencontre réunira des personnes qui ont déjà fait un don au parti. «Il n'y aura pas de guichet à l'entrée. Ils auront fait leur don avant», a-t-il dit.

Entre les mois d'avril et juin, cette année, les levées de fonds du PLC ont souffert des allégations de financement occulte entendues à la commission d'enquête présidée par le juge John Gomery sur la gestion du programme fédéral de commandites.

Durant cette période, les libéraux ont amassé 1,43 million pendant que les conservateurs ont réussi à récolter un montant presque trois plus important, soit 4,98 millions.

Le PLC a à peine réussi à réunir plus d'argent que le Nouveau Parti démocratique (NPD), qui a déclaré 1,13 million de dons pour le trimestre.

Réagissant à la nouvelle de cette rencontre privée du premier ministre avec des donateurs, le chef néo-démocrate Jack Layton s'est inquiété, hier, de l'approche de M. Martin qui consiste à marchander sa présence à des soirées. Il ne croit pas que cela soit acceptable. M. Layton a déclaré que récompenser ainsi des donateurs allaient à l'encontre de la démocratie. Selon lui, l'accès à des membres du gouvernement n'a pas à être vendu, et surtout pas dans le cadre d'une campagne de financement qui doit profiter à une formation politique.