Rapport du commissaire à l'éthique - Sgro aura la primeur

Ottawa — Le commissaire à l'éthique du gouvernement fédéral a promis de rendre public le rapport d'une enquête sur des allégations de conflit d'intérêts à l'endroit de l'ancienne ministre de l'Immigration Judy Sgro — mais il faudra attendre que Mme Sgro et d'autres personnes approuvent certains passages du document.

La décision de Bernard Shapiro, annoncée hier devant un comité de la Chambre des communes, a fait sourciller les députés, même certains libéraux ainsi qu'un conseiller juridique du Parlement. «Je ne comprends tout simplement pas pourquoi vous feriez cela [...], a déclaré à M. Shapiro David Tilson, le conservateur qui préside le comité parlementaire traitant des questions d'accès à l'information, de vie privée et d'éthique. Est-ce parce que vous pourriez ensuite changer d'avis?»

M. Shapiro a dit que le rapport public pourrait être «légèrement modifié» à la suite d'interventions de personnes citées dans son enquête, mais il «pense que c'est une question de justice naturelle [...] de leur donner l'occasion de répondre».