Dette éliminée - L'Alberta dépose un budget excédentaire de 1,5 milliard

Edmonton — La ministre des Finances de l'Alberta, Shirley McClellan, se retrouve dans une position probablement unique parmi les ministres des Finances du Canada.

À sa première année dans ses fonctions, elle a non seulement déposé un budget excédentaire de 1,5 milliard mais aussi eu l'insigne honneur d'annoncer que la province était complètement libre de dettes.

C'est donc un budget de dépenses de 25,5 milliards, 6 % de plus que l'année dernière, qu'a déposé hier Shirley McClellan, un budget qui prévoit des investissements records en santé et en éducation. Les revenus du gouvernement pour 2005-06 sont pour leur part estimés à 27,3 milliards.

«Notre situation fiscale est la meilleure au Canada. Notre économie est la plus performante et nous n'avons aucune dette. Quelle meilleure façon d'entreprendre le deuxième siècle [dans la Confédération]?», a déclaré Mme McClellan.

Le budget prévoit des investissements de plus de 1,6 milliard dans le système d'éducation postsecondaire, soit une augmentation de 13,4 % par rapport au dernier budget. Les collèges et universités pourront compter sur des revenus accrus de 10 %.

Dès cette année, le gouvernement provincial commencera à verser de l'argent dans un fonds de dotation pour l'éducation postsecondaire. Un premier montant de 250 millions sera ainsi versé dans le fonds, dont la création avait déjà été annoncée.

L'éducation de la maternelle à la douzième année n'a pas été oubliée, avec une promesse de financement de 287 millions supplémentaires, soit une hausse de 7,1 % par rapport au dernier budget. Cela permettra de réduire la taille des classes et d'embaucher 435 enseignants de plus en septembre prochain.

La sécurité des citoyens profitera aussi des largesses du gouvernement avec l'embauche de 190 officiers de police et gardiens de sécurité dans les cours. Selon Mme McClellan, il s'agit de la plus forte augmentation dans ce domaine en 20 ans.

Les villes d'Edmonton et Calgary pourront se doter de nouveaux centres de soins de santé de 500 millions chacun dans le cadre d'un programme de trois ans qui nécessitera des investissements de neuf milliards. Les municipalités de la province recevront pour leur part un milliard cette année pour l'entretien des routes, pour les égouts et autres projets d'infrastructures.

D'autre part, le budget de mercredi avait peu à offrir aux contribuables en réductions d'impôt. Toutefois, les familles n'étaient pas oubliées, avec une hausse du crédit accordé pour un troisième et un quatrième enfant. Ainsi, une famille de quatre enfants avec un revenu annuel de 40 000 $ bénéficiera d'une réduction d'impôts de 850 $, contre 400 $ l'année dernière.

La situation avantageuse de l'Alberta est surtout due à la hausse constante des prix du pétrole sur les marchés internationaux. Chaque fois que le baril de pétrole gagne 1 $, les coffres de l'État s'enrichissent de 99 millions.

Comme la ministre Shirley McClellan a basé ses prévisions de revenu pour 2005-06 sur un prix moyen de 42 $US le baril, il faut donc s'attendre à des revenus additionnels importants pour le reste de l'année fiscale.