L’accord sera rompu sans projet de loi sur l’assurance-médicaments en 2023, dit Singh

Les deux partis ont signé une «entente de soutien et de confiance» en mars dernier, en vertu de laquelle le NPD a accepté de soutenir le gouvernement libéral minoritaire lors de votes clés jusqu’en 2025.
Adrian Wyld La Presse canadienne Les deux partis ont signé une «entente de soutien et de confiance» en mars dernier, en vertu de laquelle le NPD a accepté de soutenir le gouvernement libéral minoritaire lors de votes clés jusqu’en 2025.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a déclaré que si le gouvernement libéral ne présentait pas de projet de loi sur l’assurance-médicaments à la Chambre des communes cette année, il considérerait cela comme une rupture de l’entente entre les deux partis.

Les deux partis ont signé une « entente de soutien et de confiance » en mars dernier, en vertu de laquelle le NPD a accepté de soutenir le gouvernement libéral minoritaire lors de votes clés jusqu’en 2025.

En échange, les libéraux doivent faire avancer certaines priorités du NPD, notamment en adoptant une loi sur l’assurance-médicaments d’ici la fin de cette année.

M. Singh a dit que les soins de santé resteront la priorité absolue de son parti au cours de la prochaine session.

Il a affirmé également que son parti retirerait son soutien au gouvernement libéral si celui-ci n’étendait pas la couverture des soins dentaires cette année.

M. Singh a dit qu’il voulait voir la couverture dentaire élargie pour les adolescents, les personnes âgées et les personnes vivant avec un handicap, ce qui est également énoncé dans l’accord entre les deux partis.

À voir en vidéo