Encore «beaucoup de travail» avant une entente sur les transferts en santé, dit Duclos

Le ministre Jean-Yves Duclos a réitéré que les discussions portent, entre autres, sur les façons d’atteindre des « résultats » dans le but d’améliorer les systèmes de santé d’un bout à l’autre du pays.
Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le ministre Jean-Yves Duclos a réitéré que les discussions portent, entre autres, sur les façons d’atteindre des « résultats » dans le but d’améliorer les systèmes de santé d’un bout à l’autre du pays.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, croit qu’il reste encore « beaucoup de travail » à faire pour qu’une entente soit conclue avec les provinces sur la hausse des transferts qu’elles reçoivent d’Ottawa pour couvrir une partie des coûts de leurs systèmes publics de santé.

L’élu a tenu ces propos mardi, en marge d’une annonce locale de financement à l’Île-du-Prince-Édouard.

Plusieurs médias ont rapporté depuis lundi qu’un accord serait à portée de main. Le réseau CTV a indiqué que le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, avait cette impression. Radio-Canada a pour sa part écrit que les premiers ministres provinciaux et territoriaux vont même jusqu’à planifier une rencontre prochaine à Ottawa, à laquelle ils souhaiteraient convier leur vis-à-vis fédéral, Justin Trudeau.

« Oui, nous avons tous hâte à un accord final, à un certain moment, mais nous sommes tous très conscients qu’il reste beaucoup de travail à faire pour en arriver là », a déclaré M. Duclos mardi, lorsque questionné par un journaliste sur une possible entente.

Les « résultats » à atteindre

Jean-Yves Duclos a aussi réitéré que les discussions portaient, entre autres, sur les façons d’atteindre des « résultats » dans le but d’améliorer les systèmes de santé d’un bout à l’autre du pays. Il a notamment mentionné la volonté de réduire les temps d’attente pour recevoir des soins et celle de pallier les problèmes de rétention ainsi que de recrutement de professionnels.

« Beaucoup de travail doit être fait avant que nous en venions à une entente sur l’importance de ces résultats et sur les façons que nous les atteindrons », a ajouté le ministre fédéral.

Appelé à clarifier les propos de M. Duclos quant à l’imminence potentielle d’un accord, le premier ministre Trudeau s’est dit « content » que ce dernier « relève qu’il y a beaucoup de travail à faire ».

« Parce qu’il y en a [du travail à accomplir], mais je suis aussi très heureux d’être en mesure de dire que je suis confiant que nous nous dirigeons vers un bon endroit, parce que les premiers ministres [provinciaux et territoriaux] ont entendu les mêmes choses que moi », a-t-il dit en répondant aux questions des journalistes à Windsor, en Ontario.

Au cours des derniers mois, le premier ministre Trudeau a soutenu qu’il n’était pas suffisant d’injecter plus d’argent dans les systèmes de santé, affirmant que des améliorations sont nécessaires pour que les Canadiens aient accès à de meilleurs services.

Dans une entrevue accordée à La Presse canadienne avant la période des Fêtes, il avait déclaré qu’il était « tout à fait raisonnable » de demander l’atteinte de résultats à la suite des sommes additionnelles attendues du fédéral, puisque c’est, selon son gouvernement, ce à quoi les Canadiens s’attendent. Il avait ajouté que, quand le fédéral fait des transferts en santé, « c’est [avec] l’argent des contribuables ».

À voir en vidéo