Le premier ministre de la Colombie-Britannique annonce qu’il démissionnera à l’automne

Un deuxième combat contre le cancer a laissé peu d’énergie à John Horgan pour continuer ce travail «exaltant».
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne Un deuxième combat contre le cancer a laissé peu d’énergie à John Horgan pour continuer ce travail «exaltant».

Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a annoncé mardi qu’il démissionnerait à l’automne, après la tenue d’un congrès à la direction du Nouveau Parti démocratique, car un deuxième combat contre le cancer lui a laissé peu d’énergie pour continuer ce travail « exaltant ».

« J’aimerais avoir l’énergie d’en faire plus, mais ce n’est pas le cas », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse mardi.

M. Horgan, qui aura 63 ans en août, a annoncé en novembre dernier qu’il avait reçu un diagnostic de cancer de la gorge. Il avait également combattu un cancer de la vessie alors qu’il était dans la quarantaine.

Le premier ministre a déclaré mardi en conférence de presse que cette fonction avait été le grand bonheur de sa vie. Mais bien qu’il soit maintenant guéri du cancer après 35 traitements de radiothérapie, il a décidé de ne pas se représenter.

Les prochaines élections générales en Colombie-Britannique doivent avoir lieu en 2024. M. Horgan explique qu’il n’est pas en mesure de s’engager pour six ans encore.

M. Horgan a déclaré que lui et sa femme, Ellie, « l’amour de sa vie », ont récemment passé une dizaine de jours dans sa circonscription, sur la côte ouest de l’île de Vancouver, à réfléchir à ce qu’ils voulaient faire pour le reste de leur vie.

Il a dit qu’il s’était posé cette question avant de la poser à ses collègues du cabinet lors d’une retraite la semaine dernière, et il avait conclu qu’il ne pouvait pas continuer en tant que chef du NPD.

« Il y a eu des spéculations sans fin à la suite de ma récente bataille contre le cancer sur ce que seraient mes plans. Je veux mettre fin aux spéculations afin que nous puissions revenir à ce qui compte vraiment, et ce sont les problèmes qui touchent la Colombie-Britannique », a indiqué M. Horgan.

Le premier ministre a déclaré qu’il continuerait à représenter les Britanno-Colombiens au cours des prochains mois, notamment à la présidence tournante du Conseil de la fédération — c’est lui qui accueillera les premiers ministres des provinces lors de leur réunion le mois prochain à Victoria.

Il a indiqué mardi que le dossier prioritaire sur la table est d’obtenir un engagement du gouvernement fédéral pour qu’il travaille avec les provinces afin de résoudre la crise des soins de santé.

« J’ai bien l’intention de poursuivre cette bataille pour que le gouvernement fédéral respecte les engagements qu’il a pris envers nous tous et convoque une réunion afin que nous puissions régler le programme social le plus important — en fait, le programme le plus important au Canada. »

La date du congrès à la direction du NPD n’a pas encore été fixée.

À voir en vidéo