Les libéraux fédéraux sanctionnent le député Yves Robillard pour un voyage

Le whip en chef du gouvernement a déclaré que bien qu'Yves Robillard soit complètement vacciné, son voyage pendant les vacances du Parlement n’était pas considéré comme essentiel et il sera donc retiré du comité permanent de la défense nationale.
Photo: Parti libéral du Canada Le whip en chef du gouvernement a déclaré que bien qu'Yves Robillard soit complètement vacciné, son voyage pendant les vacances du Parlement n’était pas considéré comme essentiel et il sera donc retiré du comité permanent de la défense nationale.

Le député libéral Yves Robillard a été sanctionné par le whip en chef de son parti pour avoir défié la recommandation de ne pas voyager hors du pays à moins que le voyage ne soit essentiel.

Le whip en chef du gouvernement, Steven MacKinnon, a publié mercredi une déclaration indiquant qu’il était « profondément déçu » que le député de Marc-Aurèle-Fortin ait voyagé à l’extérieur du Canada, en violation des instructions du parti.

Le whip a indiqué que les députés libéraux ont été invités à éviter les voyages internationaux non essentiels au moment où les cas du variant Omicron augmentent rapidement.

L’instruction reflète les conseils du gouvernement aux Canadiens pour essayer de freiner la propagation de la COVID-19.

Steven MacKinnon a déclaré que bien que le député Robillard soit complètement vacciné, son voyage pendant les vacances du Parlement n’était pas considéré comme essentiel et il sera donc démis de ses fonctions de membre du comité permanent de la défense nationale.

Le Whip, qui n’a pas mentionné la destination d’Yves Robillard ni les raisons de son voyage, a l’intention de discuter avec le député concernant sa décision au retour du Parlement.

Yves Robillard n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

À voir en vidéo