La députée rabrouée par Erin O’Toole présente ses excuses pour ses propos antiscientifiques

«Je voudrais m’excuser pour mes commentaires inappropriés sur les vaccins COVID-19 lors d’une récente interview à CTV», a déclaré la député conservatrice Marilyn Gladu.
Photo: Andrew Vaughan La Presse canadienne «Je voudrais m’excuser pour mes commentaires inappropriés sur les vaccins COVID-19 lors d’une récente interview à CTV», a déclaré la député conservatrice Marilyn Gladu.

Une députée conservatrice ontarienne qui a véhiculé des informations erronées sur la COVID-19 lors d’une récente entrevue télévisée s’est excusée trois fois plutôt qu’une pour ses « commentaires inappropriés ».

« Je voudrais m’excuser pour mes commentaires inappropriés sur les vaccins COVID-19 lors d’une récente interview à CTV. […] Je m’excuse sans réserve auprès des Canadiens. Je m’excuse également auprès de mes collègues du caucus et du chef pour la distraction que mes commentaires ont créée », a déclaré Marilyn Gladu dans une déclaration écrite envoyée mardi en matinée.

En entrevue à l’émission QuestionPeriod, dimanche, Mme Gladu avait laissé entendre que le coronavirus était moins terrible que la polio, qui a tué et rendu infirmes des dizaines de milliers de Canadiens jusqu’à ce qu’on administre un vaccin dans les années 1950. Elle avait été contredite par l’animateur, qui lui a fait remarquer que la COVID-19 avait tué près de 30 000 Canadiens depuis mars 2020.

Lundi, le chef conservateur Erin O’Toole a rabroué sa députée, en disant que ses propos avaient causé de la « confusion » au sein de la population et avaient contribué à accentuer l’hésitation vaccinale chez les Canadiens. Il n’a pas dit quel sort attendrait Mme Gladu, en répétant qu’il allait aborder le sujet avec son caucus, en privé.

« Après réflexion, je reconnais à quel point il est dangereux de partager des informations erronées sur la gravité du COVID-19 et sur l’innocuité et l’efficacité des vaccins. Je retire ces commentaires dans leur intégralité », a déclaré la députée Gladu au lendemain de l’intervention de son chef.

« Les vaccins sont un moyen sûr et efficace de limiter la propagation du COVID-19 et de prévenir les maladies graves. J’encourage tous les Canadiens qui en sont capables à se faire vacciner. En ce qui concerne l’innocuité et l’efficacité des vaccins, ce devraient être les médecins et les experts en santé publique qui conseillent les Canadiens, et non les politiciens », a-t-elle ajouté.

Mme Gladu fait partie d’un « caucus des libertés civiles » composé de 15 à 30 députés et sénateurs conservateurs qui veulent défendre les droits des non-vaccinés contre la COVID-19.

À voir en vidéo