Trudeau promet de mettre fin aux «rénovictions»

Les libéraux promettent de mettre en œuvre un programme de location avec option d’achat, afin de permettre aux locataires de devenir propriétaires plus aisément tout en payant un loyer.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les libéraux promettent de mettre en œuvre un programme de location avec option d’achat, afin de permettre aux locataires de devenir propriétaires plus aisément tout en payant un loyer.

De passage à Montréal, le chef libéral Justin Trudeau a moussé de nouveau son plan pour le logement, en insistant sur ses engagements pour les locataires.

Si réélus, les libéraux promettent de mettre fin aux « rénovictions » en dissuadant les hausses de loyers qui vont au-delà des augmentations normales. Ils promettent aussi de mettre en œuvre un programme de location avec option d’achat, afin de permettre aux locataires de devenir propriétaires plus aisément tout en payant un loyer.

M. Trudeau a répété ces engagements aux côtés de ses candidats de la région de Montréal. Il était dans la circonscription de Hochelaga, détenue par la députée libérale sortante et candidate Soraya Martinez Ferrada. Elle avait été élue au terme d’une course serrée en 2019, alors que quelques centaines de voix la séparaient du candidat du Bloc québécois, Simon Marchand.

L’annonce à Montréal survient aussi après une fête du Travail mouvementée, dans le sud de l’Ontario, lors de laquelle le chef libéral a été pourchassé toute la journée par des manifestants contre les vaccins et des militants du Parti populaire du Canada.

M. Trudeau a déclaré aux journalistes en fin de soirée qu’il avait senti des cailloux qui lui ont été lancés par des manifestants, mais a comparé l’incident à un autre, survenu il y a quelques années, au cours duquel il avait reçu des graines de citrouille.



À voir en vidéo