Jagmeet Singh veut durcir le Code criminel pour protéger les travailleurs de la santé

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, était de passage à Ottawa, dimanche.
Photo: Jonathan Hayward La Presse canadienne Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, était de passage à Ottawa, dimanche.

Le chef néodémocrate, Jagmeet Singh, a promis dimanche de durcir le Code criminel pour qu’une « entrave, un assaut ou des menaces » contre un travailleur de la santé dans l’exercice de ses fonctions constitue un facteur aggravant.

« Les travailleurs de la santé, qui sont déjà épuisés, qui ont travaillé tant d’heures supplémentaires, ils se font attaquer en ce moment », a-t-il déclaré, déplorant des « exemples horribles » de « violence et d’intimidation ».

Cette annonce fait suite à une sortie publique de l’Association médicale canadienne et de l’Association médicale de l’Ontario qui ont dénoncé vendredi « l’intimidation, les attaques et les propos violents » qu’ont subis des travailleurs de la santé dans les dernières semaines.

Des rassemblements contre la vaccination obligatoire ont notamment eu lieu la semaine dernière devant des hôpitaux ontariens. En Colombie-Britannique, mercredi, un tel rassemblement a donné lieu à des assauts sur le personnel médical.

Faciliter la vaccination

M. Singh a souligné l’importance de la vaccination et a proposé la mise en place d’un dédommagement financier « pour aider les gens qui doivent quitter le travail une journée pour être vaccinés ».

Il a aussi dit vouloir « conscientiser » les Canadiens hésitants. « Il y a des gens qui veulent être vaccinés et qui ont seulement besoin d’un peu plus d’information. Ils ont des questions, et nous devons simplement nous assurer de rejoindre ces personnes », a-t-il soutenu.

Il a critiqué le premier ministre sortant, Justin Trudeau, de n’avoir pas créé de « plan national qui aiderait les gens à se faire vacciner » et d’avoir délaissé cet enjeu, car il se situe « hors de la juridiction fédérale ». Selon la Constitution canadienne, la santé est une compétence qui appartient exclusivement au palier provincial.

Le chef néodémocrate a aussi réitéré son engagement à créer « un document fédéral qui constitue une preuve de vaccination » afin de faciliter les déplacements d’une province à l’autre.


Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse canadienne pour les nouvelles.



À voir en vidéo