Ottawa n’a pas une «pensée compétente» en économie, selon Blanchet

« Ottawa n’a pas une pensée compétente » en économie, a déclaré le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne

« Ottawa n’a pas une pensée compétente » en économie, a déclaré le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

Une serre à la fine pointe de la technologie a profité samedi de la visite du chef bloquiste Yves-François Blanchet pour dénoncer toutes les tracasseries que lui fait subir le gouvernement fédéral.

« Ottawa n’a pas une pensée compétente » en économie, a renchéri M. Blanchet.

« La bureaucratie domine la nécessité d’efficacité en termes économiques », a-t-il poursuivi.

Située à Saint-Félicien au Lac-Saint-Jean, la serre Toundra, unique en son genre au Québec, déplore les embûches créées par le fédéral dans le processus d’obtention de travailleurs étrangers temporaires. Le producteur de concombres a aussi déploré le refus du fédéral d’accorder des prêts pour l’expansion de l’entreprise.

« C’est incroyable, la paperasserie et la complexité du programme de travailleurs étrangers », a commenté le président de l’entreprise, Éric Dubé, qui accompagnait M. Blanchet au cours de la visite des installations immaculées et futuristes.
 


Le chef du Bloc, qui ne manque jamais une occasion de dénoncer le gouvernement canadien, a laissé entendre qu’il ferait écho aux récriminations de l’entreprise.

Le gouvernement libéral sortant a pour sa part fait valoir qu’une entente Québec-Ottawa a été conclue en août dernier, en vue de pouvoir accroître le nombre de travailleurs étrangers que les entreprises pourront accueillir.

« Encore une fois, le Bloc nie l’évidence pour tenter de justifier sa pertinence, a confié une source libérale à La Presse canadienne. La réalité, c’est que […] l’équipe libérale a prouvé sa volonté et sa capacité de livrer des ententes asymétriques qui répondent aux besoins et aux demandes du Québec. »

La serre Toundra est une immense installation de 27 hectares. L’exploitation agricole, qui emploie 170 personnes, a nécessité des investissements de 175 millions $ jusqu’à maintenant et elle prévoit d’autres phases d’expansion.

À terme, Toundra produira 150 millions de concombres par an. Elle prévoit d’autres phases d’expansion, en plus d’élargir sa production éventuellement à d’autres légumes, comme des haricots et des poivrons.



À voir en vidéo