Seules les personnes pleinement vaccinées pourront prendre l’avion et le train

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce, mercredi, lors d’une conférence de presse. 
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce, mercredi, lors d’une conférence de presse. 

Seules les personnes pleinement vaccinées contre la COVID-19 pourront voyager à bord de vols commerciaux ou de trains interprovinciaux au pays, a confirmé le premier ministre sortant Justin Trudeau lors d’une conférence de presse mercredi à Vancouver.

« À moins que les gens aient une exemption médicale, ils ne pourront pas embarquer sur un avion ou un train au Canada s’ils ne sont pas vaccinés », a dit le chef libéral.

Depuis le début de la campagne électorale, le débat politique entourant la vaccination obligatoire concernait surtout les fonctionnaires fédéraux. Mais le fédéral a aussi annoncé son intention, vendredi dernier, d’étendre cette exigence aux employés des secteurs du transport aérien, ferroviaire et maritime sous réglementation fédérale ainsi qu’aux passagers voyageant au Canada. Le ministre Omar Alghabra avait alors dit qu’il espérait que le secteur des transports s’y conforme au plus tard à la fin octobre.

C’est une question de protéger nos plus jeunes, c’est une question de protéger les Canadiens. Nous sommes absolument sans équivoque là-dessus, parce que c’est la seule façon dont nous passerons à travers la pandémie.

Tous les voyageurs de vols commerciaux, les passagers de trains interprovinciaux et les passagers des grands navires avec hébergement pour la nuit, comme les navires de croisière, devront donc être pleinement vaccinés. « C’est une question de protéger nos plus jeunes, c’est une question de protéger les Canadiens. Nous sommes absolument sans équivoque là-dessus, parce que c’est la seule façon dont nous passerons à travers la pandémie », a de nouveau souligné M. Trudeau ce mercredi.

Feux et changements climatiques

 

Profitant de son passage en Colombie-Britannique, Justin Trudeau a aussi promis d’investir 50 millions de dollars afin de former au moins 1000 pompiers chargés de combattre des feux de forêt. Il distribuerait également 450 millions aux provinces et territoires afin qu’ils achètent des équipements pour lutter contre ces incendies.

« Il faut préparer pour les années à venir parce que, malgré ce que pense Erin O’Toole, les changements climatiques sont réels et vont de pire en pire », a lancé M. Trudeau.

Son adversaire conservateur avait prévu le coup et avait envoyé une lettre mercredi matin au premier ministre pour lui parler de feux de forêt. « Vous avez déclenché une élection inutile, a écrit M. O’Toole. Je vous demande de mettre vos propres intérêts politiques de côté et de proposer un plan complet, incluant le déploiement des Forces armées canadiennes, pour aider la province de la Colombie-Britannique. »

Vous [Justin Trudeau] avez déclenché une élection inutile.

À ça, le chef libéral a rétorqué que son gouvernement travaille depuis des semaines avec celui de la Colombie-Britannique, et que les Forces armées canadiennes sont déjà impliquées dans cet effort.

À voir en vidéo