Le Canada ferme son ambassade à Kaboul

Vendredi, le gouvernement canadien s’est dit prêt à accueillir 20 000 réfugiés afghans dans le cadre d’un nouveau programme d’immigration, en raison de la «crise humanitaire émergente dans la région».
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Vendredi, le gouvernement canadien s’est dit prêt à accueillir 20 000 réfugiés afghans dans le cadre d’un nouveau programme d’immigration, en raison de la «crise humanitaire émergente dans la région».

Le Canada a temporairement fermé son ambassade à Kaboul et le personnel a été évacué alors que les combattants talibans sont aux portes de la capitale afghane, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères canadien.

« Il a été décidé de suspendre temporairement nos activités diplomatiques à Kaboul », ont indiqué les autorités canadiennes dans un communiqué précisant que les activités reprendraient quand la situation « permettra de garantir des services appropriés et une sécurité adéquate pour notre personnel ».

Les talibans ont lancé début mai une vaste offensive contre les forces afghanes, à la suite des opérations de retrait des forces internationales d’Afghanistan. Ils sont désormais aux portes de Kaboul, après s’être emparés en quelques jours de l’essentiel de la moitié nord du pays.

Leurs combattants ont reçu l’ordre de ne pas entrer dans la capitale, pendant que le gouvernement assure préparer une transition pacifique.

« Comme toujours, notre priorité dans ces situations est d’assurer la sûreté et la sécurité des membres du personnel canadien. Ils sont maintenant en route en toute sécurité vers le Canada », est-il précisé dans le communiqué.

Vendredi, le gouvernement canadien s’est dit prêt à accueillir 20 000 réfugiés afghans dans le cadre d’un nouveau programme d’immigration, en raison de la « crise humanitaire émergente dans la région ».

À voir en vidéo