Appui des lignes aériennes au passeport vaccinal pour les voyages internationaux

Les principales compagnies aériennes du Canada appuient la mise en place d'un passeport vaccinal pour les voyages internationaux.
Photo: Steve Parsons Associated Press Les principales compagnies aériennes du Canada appuient la mise en place d'un passeport vaccinal pour les voyages internationaux.

Les citoyens canadiens, résidents permanents et résidents temporaires vivant au Canada pleinement vaccinés contre la COVID-19 pourront obtenir une preuve de vaccination « sûre et normalisée » pour les voyages internationaux au début de l’automne. Une mesure appuyée par les principales compagnies aériennes du Canada.

Mike McNaney, président et chef de la direction du Conseil national des lignes aériennes du Canada, favorise le développement d’une preuve de vaccination standardisée et il encourage tous les niveaux de gouvernement à travailler aussi efficacement que possible pour respecter une date de sortie au début de l’automne.

Selon M. McNaney, la preuve de vaccination sera un élément essentiel des voyages internationaux et de la reprise du secteur du voyage et du tourisme.

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada représente les plus grands transporteurs canadiens, soit Air Canada, Air Transat, Jazz Aviation LP et WestJet.

Modalités à préciser

En faisant l’annonce, mercredi après-midi, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco Mendicino, n’a pas fourni un échéancier plus précis pour l’implantation de ce système. Il n’avait pas non plus de détails sur ce à quoi ressemblera cette preuve de vaccination, outre pour dire que le format sera standard d’une province à l’autre et qu’il sera disponible sous forme numérique.

Pour l’instant, le gouvernement fédéral travaille toujours avec les provinces, les territoires et les communautés autochtones pour concocter cette preuve de vaccination. Elle devrait contenir l’historique de vaccination du récipiendaire, soit les types de vaccins reçus, ainsi que la date et le lieu.

Cette preuve de vaccination permettra aux autorités frontalières étrangères de déterminer quels voyageurs en provenance du Canada peuvent entrer dans leur pays. Elle permettra aussi à ceux-ci d’éviter certaines mesures de quarantaine à leur retour au pays. Les voyageurs devront soumettre leur preuve vaccinale dans l’application ArriveCAN, déjà utilisée depuis des mois pour les voyages.

Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc,a laissé entendre que cette preuve de vaccination, lorsqu’elle sera prête, pourrait également être utilisée à des fins intérieures si les provinces ou les territoires le souhaitent. Le Québec, de son côté, a déjà annoncé l’utilisation de son propre passeport vaccinal dès le 1er septembre pour certaines activités jugées non essentielles.

« Mais si d’autres provinces veulent collaborer avec nous afin d’utiliser, dans leur contexte domestique, à l’intérieur de leurs provinces, cette preuve vaccinale, ce sera évidemment un privilège pour nous de coopérer avec eux autres dans ce sens-là », a lancé M. LeBlanc.

Jusqu’à maintenant, aucune province n’a montré d’intérêt à utiliser cette preuve vaccinale pancanadienne à des fins intérieures.

À voir en vidéo