Une participation record au 23e recensement

Le taux de réponse au questionnaire détaillé s’élève aux dernières nouvelles à 95,75% comparativement à 68,6% en 2011 (sous Harper) et 97,8% en 2016 (sous Trudeau).
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Le taux de réponse au questionnaire détaillé s’élève aux dernières nouvelles à 95,75% comparativement à 68,6% en 2011 (sous Harper) et 97,8% en 2016 (sous Trudeau).

Malgré des « tentatives d’escroquerie » et des efforts de « désinformation », Statistique Canada a établi en pleine pandémie de COVID-19 le record mondial de participation en ligne à un recensement de la population d’un État.

À ce jour, quelque 84 % des ménages ont rempli leurs questionnaires du recensement sur le Web, plaçant le Canada comme « chef de file » dans l’organisation de recensements virtuels, se réjouit l’organisme national de statistique.

Au total, quelque 96,6 % des Canadiens ont respecté leur obligation de remplir en ligne ou sur papier le questionnaire du recensement, indique Statistique Canada. « Le Recensement de 2021 nous fournira des données de grande qualité avec suffisamment de détails pour éclairer la prise de décisions pendant de nombreuses années », indique le porte-parole de l’organisme fédéral Kossi Djani dans un échange de courriels avec Le Devoir.

Les « renseignements faux ou frauduleux » circulant sur le Web et les « rumeurs » comme celle voulant que Statistique Canada ait « sous-traité les logiciels et l’équipement de traitement des données du recensement canadien à une filiale d’un fabricant d’armes américain » n’ont pas coupé l’élan du 23e recensement national du Canada, ajoute-t-il.

 
96,6 %
C’est le taux de participation des Canadiens qui ont respecté leur obligation de remplir en ligne ou sur papier le questionnaire du recensement.

Les questionnaires détaillés saufs

Le Parti conservateur ne jouera pas les trouble-fête en promettant lors de la prochaine campagne électorale de revenir à la charge pour abolir le questionnaire détaillé obligatoire, promet l’équipe du chef de l’opposition officielle à la Chambre des communes, Erin O’Toole.

En cas de victoire dans les suffrages, les conservateurs n’imiteraient pas le gouvernement Harper. Ce dernier avait remplacé le questionnaire complet à participation obligatoire par l’Enquête nationale auprès des ménages, à participation volontaire, en 2010. Le gouvernement Trudeau avait renversé la mesure controversée dès son arrivée aux commandes de l’État canadien, en 2015.

Le taux de réponse au questionnaire détaillé s’élève aux dernières nouvelles à 95,75 % comparativement à 68,6 % en 2011 (sous Harper) et 97,8 % en 2016 (sous Trudeau). « Ce taux [de 95,75 %] est préliminaire. Nous faisons encore la collecte de formules et le traitement des questionnaires », précise le chef des relations avec les médias sur le Recensement de 2021, Peter Frayne.

Pour tirer vers le haut le taux de participation au recensement, l’équipe de Statistique Canada effectue des suivis par téléphone ou en personne — dans le respect des consignes de la Santé publique, précise-t-il —, auprès de ceux et celles n’ayant pas encore répondu, et ce, après leur avoir acheminé une dernière lettre expliquant l’obligation légale de remplir un formulaire du recensement.

La Loi sur la statistique stipule qu’une personne qui refuse de remplir le questionnaire du recensement peut se voir imposer une amende pouvant aller jusqu’à 500 dollars.

À voir en vidéo