Les États-Unis prolongent de 30 jours la fermeture de la frontière

Cette décision intervient malgré la décision du gouvernement canadien de commencer à assouplir ses propres restrictions sur les citoyens et les résidents permanents américains entièrement vaccinés à compter du 9 août.
Photo: Elaine Thompson Archives Associated Press

Cette décision intervient malgré la décision du gouvernement canadien de commencer à assouplir ses propres restrictions sur les citoyens et les résidents permanents américains entièrement vaccinés à compter du 9 août.

Le département américain de la Sécurité intérieure prolonge ses restrictions liées à la COVID-19 sur les voyages par voie terrestre depuis le Canada au moins jusqu’au 21 août.

Les détails de la prolongation ont été dévoilés dans un avis sur le registre fédéral américain, qui fait état des décisions et politiques proposées et finalisées par les autorités américaines.

Cette décision intervient malgré la décision du gouvernement canadien de commencer à assouplir ses propres restrictions sur les citoyens et les résidents permanents américains entièrement vaccinés à compter du 9 août.

Ce n’est pas non plus une surprise : le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, avait déclaré lundi que le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas l’avait prévenu que les États-Unis ne suivraient pas l’exemple du Canada.

Des experts frontaliers affirment que l’administration Biden n’est probablement pas prête à ouvrir la frontière américano-mexicaine, compte tenu de la crise des réfugiés à cet endroit, et souhaite que les deux frontières soient rouvertes en même temps.

Ces informations ont suscité l’indignation de critiques et de législateurs américains, qui font pression sur la Maison-Blanche pour qu’elle assouplisse les restrictions, en place depuis mars 2020.

Le représentant de New York, Brian Higgins, a déclaré qu’il était « furieux » de la décision, qu’il qualifie de « complètement inutile ».

À voir en vidéo